Nouvelle Zélande : Solidarité avec les ouvriers portuaires lock-outés

Campagne Labourstart en partenariat avec la Fédération Internationale des Ouvriers du Transport, une fédération syndicale internationale de 690 syndicats représentant plus de 4,5 millions de travailleurs des transports dans 153 pays.

300 dockers d’Auckland vont être licenciés pour permettre aux autorités portuaires (POAL) de sous-traiter leur travail d’acconage. Les ouvriers et leurs familles se battent pour la sécurité de leurs emplois et leurs droits syndicaux.

La société de gestion du port, en litige avec l’Union Maritime de la Nouvelle-Zélande (MUNZ) a maintes fois ébranlé la bonne foi des négociations et a attaqué les termes et conditions des contrats de travail des ouvriers portuaires. MUNZ a lutté avec acharnement durant de longues années pour construire ces conditions d’emploi. Alors qu’elle tente de s’engager dans des négociations constructives pour établir une nouvelle convention collective, la Fédération International des Ouvriers du Transport apprend que POAL a émis des avis de licenciement, embauché des travailleurs non syndiqués avec un autre statut collectif ainsi que des employés sous contrat individuel dans une tentative de la main-d’œuvre.

Ce dernier lock-out entrepris par les membres du conseil d’administration, à savoir POAL président Richard Pearson et directeur général, Tony Gibson, est une agression sournoise des ouvriers qui laisse les instances syndicales internationales abasourdies. Annoncer une mise à pied collective des travailleurs à peine quelques heures après avoir accepté de s’asseoir autour de la table avec eux démontre que les négociations de bonne foi n’ont jamais été dans les intentions de POAL. Aller encore plus loin en verrouillant les portes du port alors que les travailleurs ont le droit de retourner à leurs emplois relève d’un comportement criminel dont ils doivent être tenus responsables.

Le maire d’Auckland, Len Brown, peut prendre des mesures pour résoudre cette crise et restaurer la confiance dans le conseil municipal d’Auckland.

Interpellez le maire Brown pour lui faire entendre un soutien international massif des travailleurs Auckland.

Des messages peuvent être envoyés depuis cette adresse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s