Lutte pour les salaires en Allemagne : Grève d’avertissement à Telekom demain

Après une série de grèves d’avertissement dans les services publics qui ont touché les différents Ländern et hier pour la première fois les aéroports, les négociations reprennent en cette fin de semaine sur les salaires dans la fonction publique. Les salariés réclament 6,5% et un minimum de 200 euros d’augmentation et le syndicat Verdi a déjà annoncé qu’en cas de refus des revendications, on pourrait passer des grèves d’avertissement à une grève de plusieurs semaines dans le secteur.

Les revendications salariales ne concernant pas que les salariés des services publics, ce sont demain les salariés de Telekom qui sont appelé à une première série de grèves d’avertissement en Saxe, Thuringe et en Saxe-Anhalt, où les principales manifestations sont prévues à Leipzig, Magdebourg, Radebeul, Erfurt et Chemnitz. En Hesse, un appel à des débrayages de deux heures est lancé entre 7 et 17 h dans les entreprises Tekekom de Darmstadt, Eschborn, Francfort, Fulda, Gießen, Hanau, Heusenstamm, Kassel et Wiesbaden. En Rhénanie-Palatinat, le mouvement devrait toucher les villes de Mainz, Bad Kreuznach, Trier, Coblence, Kaiserslautern, Ludwigshafen et Neustadt. Dans le secteur des Télékom  aussi les salariés réclament 6,5% d’augmentation.

Dans la métallurgie aussi, la revendication des travailleurs est une hausse de 6,5% des salaires ainsi que la mise en place du principe « à travail égal, salaire égal » entre travailleurs embauchés et travailleurs intérimaires. Des actions dans ce sens sont déjà organisées comme à l’usine ISE de Bergneustadt (Rhénanie du Nord-Westphalie) où 200 travailleurs ont participé à un rassemblement sur la base de cette revendication s’est tenue aujourd’hui dans la cour de l’usine.

Rassemblement le 28 mars à l'usine ISE de Bergneustadt

A Bochum, un premier rassemblement pour l’égalité de traitement entre intérimaires et embauchés dans la métallurgie avait rassemblé une centaine d’ouvriers mardi. En effet, selon les études de l’IG Metall, les intérimaires touchent entre 40% et 48% de moins par heure que les ouvriers embauchés.

2 réponses à “Lutte pour les salaires en Allemagne : Grève d’avertissement à Telekom demain

  1. Pingback: Allemagne : Protestation pour les salaires dans la métallurgie | Solidarité Ouvrière

  2. Pingback: Allemagne : Le livre noir du travail intérimaire | Solidarité Ouvrière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s