La réunion Etat-PSA-Syndicats a été obtenue par la mobilisation des salariés

Tract des syndicats CGT, SIA et CFDT de PSA Aulnay :

La réunion Etat-PSA-Syndicats a été obtenue par la mobilisation des salariés : personne ne peut leur voler ce succès !

Avant le 6 avril, se tiendra à la Préfecture à Bobigny sous la direction du Préfet Lambert une réunion entre les représentants de l’État, PSA, les élus locaux et les syndicats d’Aulnay.

SIA-CGT-CFDT avaient décidé d’appeler les salariés à se rassembler devant le QG de Sarkozy pour aller chercher eux-mêmes la réponse au courrier que tous les syndicats (sauf la CGC) lui avaient envoyé.

Parce qu’il craignait de nous voir nous rassembler devant le QG de Sarkozy, que le Préfet Lambert nous a contacté mercredi 21 mars, à 14h30 pour nous proposer d’être reçus à Bercy.

C’est bien la preuve que c’est en menaçant d’aller se rassembler devant le siège de Sarkozy que les salariés ont obtenu que les syndicats soient reçus Au Ministère !

Vendredi dernier nous étions près de 400 salariés de l’usine avec des délégations de Poissy, Saint-Ouen, Charleville à nous rassembler devant Bercy, le Ministère de l’Industrie pour accompagner la délégation qui était reçue par les représentants du Ministre de l’Industrie et de l’Élysée.

Les trois syndicats ont parlé d’une même voix et ont revendiqué l’organisation d’une réunion entre État-PSA-syndicats d’Aulnay en vue d’obtenir un engagement écrit de PSA de maintenir tous les emplois au moins jusqu’à la fin 2016 et l’attribution d’un nouveau véhicule sur Aulnay. C’est la revendication commune de l’ensemble des salariés soutenus par tous les syndicats.

La direction joue le poison de la division

La direction de PSA déstabilisée tente de diviser les salariés en jouant les syndicats les uns contre les autres. Pour PSA, il est impératif de cacher la vérité : Il ne faut pas que la tenue de cette réunion soit le résultat de la mobilisation des salariés. Mais son baratin ne tient pas.

Qui peut croire qu’on aurait pu obtenir cette réunion en attendant sagement dans un bureau que le téléphone sonne ?

Même si certains tombent malheureusement dans le piège tendu par PSA, c’est bien la direction qui est perdante et les salariés qui ont marqué un point.

Toutes ces actions étaient autant d’étapes nécessaires pour obtenir cette réunion. Dans cette réunion, nous n’aurons pas beaucoup d’alliés. Les représentants de l’État et de PSA vont certainement vouloir discuter rentabilité, compétitivité…
Nous, nous voulons obtenir de PSA une garantie écrite de maintenir tous les emplois.

Cette réunion ne suffira pas. Il faudra bien d’autres mobilisations.

Vendredi dernier, devant Bercy, les syndicats SIA-CGT-CFDT ont proposé que s’il ne sortait rien de cette réunion, il faudra aller très nombreux au point sensible du moment : au QG de Sarkozy !

A nous tous d’en discuter et de décider !

C’est par l’unité de tous les salariés
que l’on fera reculer PSA le plus loin possible !
Non à la division !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s