Nouvelle journée de mobilisation pour les salaires en Allemagne

Ce lundi, la campagne de grèves d’avertissement dans la fonction publique pour une hausse de salaire de 6,5% et un minimum de 200 euros a touché les Länder du Schleswig-Holstein, du Bade-Wurtemberg et de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale.

Kiel : Grève à la municipalité

Dans le Schlewig-Holstein, selon Die Welt, des milliers de travailleuses et de travailleurs de la fonction publique, éducateurs, infirmiers, éboueurs et d’autres salariés, ont manifesté à Kiel. La manifestation a réuni 6.000 personnes selon la police et plus de 10.000 selon les organisateurs. Reinhard Böttcher, postier de 56 ans, a déclaré à la presse lors de la manifestation : « Cela me révolte qu’il y a tant de fric pour ceux d’en haut et qu’en bas on ne voit rien venir. On n’embauche plus de nouveau personnel, et à cause de ça les heures supplémentaires sont nécessaires. Ceux qui restent peuvent se détruire au travail. » Peter Knöfler, infirmier, déclare « Je suis aussi en colère, il y a si peu de reconnaissance de notre travail ». La charge de travail est tel qu’il ne peut même plus prendre ses pauses. « Et pour ça on gagne si peu d’argent ».

Éducatrice en crèche, Ute Pfeiffer dit la même chose : « Comme crèches nous devrions réussir les bases de l’éducation, mais pour ce travail on n’obtient simplement pas assez d’argent ». « Une bonne formation ne se fait pas gratuitement ! Car la formation est faite par des humains. Et ces humains doivent être bien payés » déclare également Matthias Heidn, secrétaire du Land du syndicat de l’éducation GEW.

Manifestation à Kiel

La grève a touché les ateliers municipaux, les hôpitaux, les maisons de retraite, les caisses d’épargne tout comme les services administratifs des villes et des cantons. Le transport fluvial était aussi en grève : aucun bateau n’était disponible aujourd’hui sur le canal Mer du Nord -Mer Baltique.

Manifestation à Kiel

Dans le Bade-Wurtemberg,où des grèves avaient déjà touché Fribourg le 22 mars et Heilbronn le 20, on comptait environ 20.000 grévistes aujourd’hui. Les transports publics étaient en grève à Stuttgart, Baden-Baden et à Karlsruhe. De nombreux jardins d’enfants, services municipaux et banques étaient fermés et les éboueurs étaient en grève. Selon la Stuttgarter Zeitung, 161 crèches sur les 187 de la ville de Stuttgart étaient fermées pour cause de grève. La manifestation a rassemblé 9.000 personnes selon la police et 12.500 personnes selon les syndicats au centre de Stuttgart.

Manifestation à Stuttgart

Manifestation à Stuttgart

Manifestation à Stuttgart

Dans le Land de Mecklembourg-Poméranie-Occidentale, c’est essentiellement dans la ville de Schwerin qui s’est mobilisée. Selon le Nordkurier, les crèches communales sont restées fermées jusqu’à 11 heures, la mairie fermée le matin, les piscines toute la journée. En tout mille salariés des services communaux ont fait grève non seulement à Schwerin, mais aussi  à Rostock, Wismar, Parchim, Stralsund et dans d’autres communes.

Aux services municipaux de Wismar, seul 40 des 600 salariés sont venus travailler. A la cantine de la municipalité de Rostock le cuisinier et les aides-cuisiniers étaient en grève, et il n’y a donc pas eu de repas.

Manifestation à Schwerin

Pour mardi, une journée de grève de 24 heures à Hambourg, grève qui doit toucher les services municipaux, les jardins d’enfants, les bibliothèques mais aussi une partie du personnel de l’aéroport, le port, le théâtre et les agences pour l’emploi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s