Archives quotidiennes : 24/03/2012

Italie : Vers la grève générale contre les attaques anti-ouvrières ?

Le Progrès, 24 mars 2012 :

Le gouvernement italien a adopté hier les grandes lignes d’un projet de réforme du marché du travail.

De l’avis du gouvernement, ce projet de loi, susceptible de subir des modifications au Parlement avant son adoption définitive dans plusieurs mois.

En dépit de deux mois de négociations avec les partenaires sociaux, le gouvernement n’est pas parvenu à un accord global, rencontrant l’opposition de la CGIL, première confédération syndicale du pays.

Lire la suite

Publicités

Grève dans le callcenter Total Call de Casablanca

Mamfakinch.com, 22 mars 2012 :

Il paraît que la vague de contestation du 20 février trouve un échos auprès des jeunes travailleurs des centres d’appel au Maroc. Ce secteur qui était caractérisé par une quasi-absence de téléopérateurs syndiqués connaît peut-être un tournant.
En effet, plusieurs salariés de Total Call qui appartient au groupe français Iliade (opérateur Free Telecom) ont entamé une deuxième grève après celle de novembre 2011.

Rappelons tout de même que l’opérateur Free permet à plusieurs de ces abonnées en France d’avoir une offre d’une heure de communication et d’une soixantaine de sms à seulement 2 euros (environ 20 dhs) par mois. Beaucoup de personnes se demandait par quels moyens l’opérateur pouvait à ce point réduire ses coûts. Une partie de la réponse pourrait provenir de l’intensification du travail de ses téléopérateurs marocains et du refus d’augmenter leurs salaires.

Lire la suite

Espionnage à Ikea : Une cadre en garde à vue.

Une cadre d’Ikea France a été placée jeudi matin en garde à vue, a indiqué une source proche du dossier. Cette interpellation intervient dans le cadre de l’affaire des soupçons de surveillance illégale de salariés et de clients du géant suédois de l’ameublement.

Un rebondissement de plus dans l’affaire Ikea France. Alors que le géant suédois de l’immobilier est soupçonné de surveillance illégale de salariés et de clients, une de ses cadres a été placée en garde à vue ce jeudi matin. Selon une source proche du dossier confirmant une information de L’Expansion, cette salariée est l’adjointe du responsable du département « gestion du risque » d’Ikea France. Ce même cadre ayant lui-même interpellé il y a une quinzaine de jours. Son interrogatoire avait duré duré quelques heures.

Des perquisitions ont eu lieu dans le bureau et au domicile de cette cadre, selon la source. Pour le moment, aucune autre information n’a filtré à ce sujet. Impossible de savoir pour quelles raisons cette cadre a été interpellée. Depuis le 1er mars, le parquet de Versailles a ouvert une enquête préliminaire après une plainte contre Xdu syndicat FO, à laquelle s’est ensuite associée la CFDT et la CGT.   Lire la suite