ArcelorMittal : Il est temps de répondre aux attaques !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Violences policières contre les ouvriers, licenciements, bas salaires, dégradations de nos conditions de travail… Il est temps de répondre aux attaques !

Malgré la période électorale et ses discours creux de politiciens, le candidat Sarkozy a montré aux travailleurs qu’il a le même visage que le président qui nous a imposé cinq années d’attaques anti-ouvrières. Aux ouvriers d’ArcelorMittal de Florange en lutte pour leurs emplois venus jeudi 15 mars à Paris, Sarkozy n’a répondu ni par des phrases creuses ni pas des promesses ronflantes, mais par les tirs de gaz lacrymogènes et les violences policières. Rien d’étonnant, des attaques contre le droit de grève aux réquisitions des travailleurs des raffineries, des violences policières contre les travailleuses sociales à Lyon aux récents tirs de gaz lacrymogènes contre les ouvriers d’ArcelorMittal, Sarkozy a pu glorifier « la France qui se lève tôt », cette France de ceux et de celles qui peuplent les usines, les bureaux et les chantiers, de celles et de ceux qui prennent les premiers bus, métros ou RER pour nettoyer les ministères et les hôtels de luxe, de celles et de ceux qui, de toutes les origines et parfois même sans papiers, produisent toutes les richesses et assurent tous les services utiles. Mais il ne la glorifie que tant qu’elle se lève tôt pour que les amis actionnaires de Sarkozy empochent les profits, tant qu’elle se laisse exploiter et licencier lorsqu’elle n’est plus assez rentable et accepte, sans broncher, de travailler plus pour gagner moins. Dès que des travailleuses et des travailleurs relèvent la tête, qu’il s’agisse des travailleurs des raffineries, des employés de la sécurité des aéroports ou aujourd’hui des ouvriers d’ArcelorMittal, la réponse de Sarkozy c’est la matraque et la répression.

La lutte des ouvriers d’ArcelorMittal, leurs actions quasi-quotidiennes depuis plus d’un mois, concerne bien au-delà des ouvriers de la sidérurgie et des entreprises de sous-traitance. Pas un jour, sans que l’on apprenne, dans tous les secteurs d’activité, un nouveau plan de licenciements ou de suppressions de postes. Des usines et autres entreprises sont fermées pour accroître les profits d’une minorité, alors que pour celles et ceux qui conservent un emploi, les conditions de travail se dégradent et la charge de travail s’accroît, et pour un salaire qui permet de moins en moins de vivre.

En plus de la nécessaire solidarité avec la lutte des ouvriers d’ArcelorMittal, comme l’appel à manifester le 22 mars à Florange, il est aussi nécessaire que toutes les travailleuses et tous les travailleurs de ce pays prennent exemple sur cette lutte, que partout se lève la colère de la classe ouvrière pour mettre fin aux licenciements et aux suppressions d’emplois, pour l’augmentation immédiate des salaires et les indispensables embauches tant pour réduire le chômage que pour améliorer nos conditions de travail. Unis et solidaires, nous qui produisons toutes les richesses et assurons tous les services utiles, sommes une force sociale bien plus puissante que la minorité de gros bourgeois, les politiciens et l’arsenal répressif à leur service.

Une telle lutte d’ensemble du monde du travail est plus que jamais nécessaire, et elle le restera quelque soit le gestionnaire du système capitaliste qui sera élu aux présidentielles.

Face aux violences policières contre les ouvriers, aux licenciements, aux bas salaires, aux dégradations de nos conditions de travail… il est temps que la classe ouvrière réponde aux attaques ! Il est temps que nous, travailleuses et travailleurs, remettions les pendules à l’heure et ce monde qui marche sur la tête à l’endroit !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s