Archives quotidiennes : 18/03/2012

Morbihan : Appel à la grève dans le second degré

Ma Ville.com, 18 mars 2012 :

Ce lundi 19 mars, dans le Morbihan, l’intersyndicale FSU, Sud, CGT, FO appelle à la grève dans le second degré. Des délégations des établissements « où des situations sont délicates » (Victor Hugo à Hennebont, Marcellin Berthelot à Questembert et Colbert à Lorient, où est annoncée la suppression du bac pro usinage) se déplaceront au rectorat de Rennes.

« Pénurie des moyens »

Par ailleurs, le comité spécial départemental du Morbihan du second degré (collèges-lycées-lycées professionnels-EREA) s’est tenu jeudi 15 mars à l’Inspection académique. Les organisations syndicales représentatives (FSU, Sud, CGT, Sgen, Unsa) ont refusé de voter la proposition de mesures de cartes scolaires dans le second degré. La FSU estime que « la prochaine rentrée sera extrêmement difficile, nécessitera le recrutement de personnels vacataires, contractuels en nombre. La situation dans plusieurs lycées avec des prévisions d’effectifs de classes à 37-38 élèves, surtout sur les niveaux première et terminale, est particulièrement préoccupante ». Pour le syndicat, « ce comité technique spécial départemental aura donc été celui du redéploiement de la pénurie des moyens ».

Publicités

Agde : Grève dominicale à la Maison des savoirs

Midi Libre, 18 mars 2012 :

Pour beaucoup d’agents travaillant à la médiathèque Maison des savoirs d’Agde, le mot était virtuel. Certains n’avaient jamais arrêté le travail pour exprimer leur ras-le-bol face à une situation sociale qu’ils jugent bloquée par la mairie. Et pourtant, les habitués de cette institution culturelle ont trouvé porte close.

Et ils devraient, lors des deux prochains dimanches, ne pas pouvoir la franchir. Un préavis de grève avait été lancé vendredi dernier par l’intermédiaire de la CGT. La cause ? La rémunération du travail du dimanche. Les employés précisent que le mouvement est unanimement suivi, à l’exception d’une abstention lors d’un vote interne. Et ils indiquent que, depuis le début de l’année, les heures supplémentaires qui leur étaient jusqu’alors comptées pour travailler le dimanche ont été supprimées. Et à la place, une prime de quelques euros, qu’ils trouvent aussi ridicule qu’inappropriée, ne les satisfait pas. Ils dénoncent, en outre, des erreurs en leur défaveur sur les derniers bulletins de paie.

Canada : Des milliers de manifestants contre la hausse des frais de scolarité

Communiqué de l’ASSE (CLASSE), 18 mars 2012 :

Répondant à l’appel de la Coalition large de l’ASSÉ (CLASSE), des milliers de citoyens et de citoyennes descendent aujourd’hui dans les rues de Montréal, Québec, Sherbrooke et Alma, afin de répéter une fois de plus au gouvernement libéral que l’augmentation des frais de scolarité représente un fardeau fiscal supplémentaire pour les familles, notamment celles de la classe moyenne. « Toutes les familles désirent que leurs enfants aient au bout de leurs rêves et elles font ce qu’elles peuvent pour les supporter dans leurs projets de vie. En augmentant les frais de scolarité, les libéraux viennent briser ces efforts en imposant un fardeau financier supplémentaire, dans un contexte où l’endettement des familles atteint déjà un niveau critique» affirme Jeanne Reynolds, coporte-parole de la CLASSE, citant une récente étude qui évaluait à plus de 150% le niveau d’endettement des ménages canadiens.

Dans une ambiance festive, les manifestants et manifestantes de tous âges ont défilé dans les quatre villes. « Il y a deux ans, la ministre de l’Éducation affirmait qu’un consensus se mettait en place en faveur de l’augmentation des frais de scolarité. Aujourd’hui, exception faite des organisations patronales et du gouvernement, l’ensemble des mouvements sociaux, de même que les artistes, sont dans la rue afin de dénoncer la hausse. S’il y a un consensus, il est en défaveur de la hausse des frais » rajoute-t-elle.

Lire la suite

18 mars 1871 : Proclamation de la Commune de Paris

Le 18 mars 1871, les ouvriers de Paris prennent le pouvoir et proclament « La Commune », elle durera jusqu’au 28 mai, succombant sous les coups de la répression. Plus qu’une des nombreuses pages héroïques des luttes révolutionnaires de la classe ouvrière, La Commune de Paris est la première réponse, non pas théorique mais dans les faits, de ce qu’est la réalité du pouvoir ouvrier, non pas la vieille machine d’Etat de la bourgeoisie repeinte en rouge, mais sa destruction et la mise en place de nouveaux organes de pouvoir, la révocabilité des élu(e)s, l’abolition de l’armée permanente, le versement à tout mandaté politique d’un revenu équivalent au salaire moyen d’un ouvrier, etc.

A l’heure où, de l’Afrique à l’Amérique, en passant par le Moyen-Orient, l’Asie et l’Europe, des millions et des millions de gens cherchent une alternative pour en finir avec le capitalisme, ses crises et ses souffrances, l’expérience de la Commune de Paris reste d’une brûlante actualité. La révolution, pour vaincre, pour apporter le pain, la liberté et la dignité humaine, ne peut se contenter de mettre les Frères Musulmans et des militaires sur le siège de Moubarak, les islamistes sur celui de Ben Ali, ou tout autre force bourgeoise à la place d’une autre. C’est bien la machine d’Etat de la bourgeoisie qu’il faut briser, la remplacer par le pouvoir des conseils de travailleuses et de travailleurs, bref construire une forme nouvelle de pouvoir, un Etat du type de celui de la Commune.

Lire la suite

Soutien au blog « Conspis hors de nos vi(ll)es » face à la censure

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Le blog « Conspis hors de nos vi(ll)es » vient d’être suspendu par wordpress.com, suite à un article dénonçant l’antisémitisme de Victor Dedaj, l’un des rédacteurs du site « le grand soir », dont la dérive vers l’extrême-droite a déjà été dénoncée à plusieurs reprises par d’autres médias. Le blog anti-conspirationniste mène, depuis plusieurs mois, un travail utile d’enquête et d’analyse pour dénoncer les théories du complot, l’antisémitisme de la nébuleuse conspirationniste et plus généralement, le confusionnisme rouge-brun de personnes issues gauche et de l’extrême-gauche. L’Initiative communiste-ouvrière apporte son soutien aux rédacteurs et rédactrices « Conspis hors de nos vi(ll)es » et souhaite que ce collectif puisse continuer son effort de clarification.

Reims : Grève victorieuse chez Cliquot-Ponsardin et Krug

L’Union, 18 mars 2012 :

Les engagements sont faits pour être tenus.

Afin d’obliger leur patron à verser une prime de 46 à 47 € qu’on leur avait promise, les salariés du champagne Cliquot-Ponsardin et Krug étaient en grève depuis jeudi à l’appel de la CGT. Vendredi, au terme d’une entrevue avec leur DRH, ils ont obtenu bien plus d’avancées.

Lire la suite