Lille : Des employés de la ville victimes de harcèlement moral selon la CGT

À l’écoute des témoignages, la situation des employés de la bibliothèque centrale ferait écho à celle des salariés de France Télécom. 

La CGT a organisé hier, à la bibliothèque principale, une réunion d'information sur ce problème de harcèlement moral supposé.

La CGT a organisé hier, à la bibliothèque principale, une réunion d'information sur ce problème de harcèlement moral supposé.

« Il y a quelque temps, le maire nous avait conseillé la lecture du livre Orange stressée, qui traite du harcèlement moral chez France Télécom, souligne avec amertume le délégué CGT Joao Gama. À la bibliothèque centrale, nous sommes face à une situation de harcèlement, généré par une politique de management inhumaine et brutale », fulmine-t-il. Les accusations dont le syndicaliste se fait le relais sont graves. Et c’est avec gravité qu’une trentaine de personnes se sont rassemblées hier devant l’édifice municipal de la rue Édouard-Delesalle.

Elles sont venues dénoncer ensemble des pratiques de management de certains membres de la direction qu’elles jugent discutables. « On constate de plus en plus d’arrêts maladie, poursuit le délégué CGT. Plusieurs dizaines de personnes sont venues nous trouver pour nous parler de leur mal-être au travail. Certaines ont même des pensées suicidaires. » Les manifestants en colère énumèrent : humiliations quotidiennes, dépression comme mode d’exclusion… « On pousse certains à la démission », explique Joao Gama.  

Pas de plainte

Toute cette pression s’abattrait donc sur quelques épaules depuis un an environ, et l’arrivée d’une nouvelle tête dirigeante. Mais il n’y aurait pas qu’au sein des médiathèques que le phénomène s’observerait selon eux. Des employés d’autres services, présents également à la réunion d’information organisée hier, parlent d’intimidations, de la multiplication des contrôles de leur travail, de clientélisme… Des accusations auxquelles Gérard Dumont, directeur général des services de la ville, tient à répondre. « Rien n’est remonté jusqu’à moi si ce n’est que deux employés de la bibliothèque contestent leur notation annuelle, explique le directeur. Mais au lieu de le faire par la voie hiérarchique, ils ont décidé de mobiliser les syndicats. Il ne faut pas généraliser ces cas individuels. Nous allons traiter ces dossiers dans les délais les plus brefs, en convoquant le noté et le notateur. » Gérard Dumont ajoute que des conseils de discipline ont lieu chaque trimestre et que, jusqu’à présent, aucun personnel de la bibliothèque municipale n’a été convoqué. Aucune plainte n’a été déposée par les salariés mais, selon la CGT, deux d’entre eux seraient prêts à saisir les tribunaux pour arbitrer cette situation difficile à détricoter. Cela donnerait en effet plus de poids à ces accusations de harcèlement moral auxquelles s’ajoute, pour la CGT, une sensation de dénigrement systématique des salariés syndiqués. Avant d’en appeler au pouvoir des tribunaux, Joao Gama tient à calmer le jeu : « On croit encore au dialogue. »

SARAH BINET, La Voix du Nord, 8 mars 2012.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s