DCNS (armement naval) à Cherbourg : La CGT dénonce la casse de l’outil de production.

CGT : mercredi 7 mars 2012.

Le 6 mars, à la suite du comité d’entreprise de DCNS à Cherbourg, site principalement dédié à la réalisation de sous-marins à propulsion nucléaire, les syndicats ont quitté la séance.

Ils ont tenu à faire part de leurs inquiétudes avec l’annonce de la suppression de 40 emplois d’ici à la fin de l’année alors qu’ils constatent dans le même temps une augmentation de 80% de la sous-traitance et qu’un gel des salaires est en cours.

« En septembre, on nous annonçait l’embauche de 200 personnes […] aujourd’hui la direction nous parle de la suppression de 40 emplois » a commenté Laurent Hébert le secrétaire général de la CGT de l’arsenal. « On risque de ne plus avoir les moyens de travailler. Un exemple : l’équipe d’intégration de la coque du premier Barracuda, un premier de série est constituée de 15 personnes. Dix sont des intérimaires ! »

Le groupe DCNS est une entreprise dont l’État est actionnaire à hauteur de 64 % et sa production actuelle est à 70 % destinée à la Marine nationale.

Les syndicats prévoient d’interpeller leur direction, ainsi que les élus et la population et prévoient des actions.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s