Archives quotidiennes : 27/02/2012

Grève illimitée dans les ports d’Israël

Econostrum, 27 février 2012 :

Une grève illimitée des trois ports maritimes de Haïfa, Ashdod et Eilat a commencé dimanche 26 février 2012 à 6h00 du matin, après l’échec des pourparlers entre le ministère des Finances israélien et le Comité des travailleurs des ports.


Les employés des ports et la Histadrut – le principal syndicat israélien- exigent que les cotisations de retraite soient conservées sur les comptes en fiducie et non pas sur les comptes des entreprises portuaires. D’après la Histadrut, l’argent se trouve tout simplement sur les comptes courants des entreprises et n’est donc absolument pas protégé.

Lire la suite

Publicités

Appel à la grève pour les salaires à Renault-Cléon

Paris-Normandie, 27 février 2012 :

CLEON (Seine-Maritime). A l’appel des syndicats CGT, CFDT et FO, les salariés de l’usine Renault de Cléon (Seine-Maritime), dans l’agglomération d’Elbeuf, sont invités à se mettre en grève, le mardi 28 février, à 9 heures pour l’équipe du matin et « la normale » et à 14 heures pour l’équipe de l’après-midi.

L’augmentation des salaires est à l’origine de cet appel à la grève.  » Bon nombre de travailleurs ne supporte plus les augmentations ridicules annoncées chaque année par la direction alors que les dividendes des actionnaires seront eux augmentés de +386% », résume Pascal Le Manach, secrétaire-adjoint de la CGT Renault-Cléon.

Reprise du travail à Plastic Omnium

AFP, 27 février 2012 :

Les salariés ardéchois de Plastic Omnium, l’un des leaders européens dans la transformation des matières plastiques, ont repris le travail lundi après avoir obtenu en partie gain de cause sur leurs revendications, après une semaine de grève, a-t-on appris de source syndicale.

Les salariés de Plastic Omnium en Ardèche ont obtenu une augmentation générale des salaires de 2,8%, a annoncé la CGT, leur prime de vacances passant quant à elle de 320 à 620 euros brut.

Lire la suite

Usine Meister de Sprimont : Une milice patronale contre les ouvriers en grève

Mondial Infos, 27 février 2012 :

Un conflit s’intensifie sur le site de l‘usine Meister située à Sprimont. En raison d’une rumeur de fermeture, les ouvriers ont entamé un mouvement de grève et ont bloqué l’usine. Une délocalisation de plusieurs commandes en direction d’autres sites du groupe allemand est à l’origine de cette crainte. Mercredi dernier, ils avaient temporairement séquestré la direction dans les locaux.

Ce dimanche 26 février 2012, la situation était toujours bloquée et s’est même détériorée lorsqu’une vingtaine de personnes faisant vraisemblablement partie d’une milice privée sont arrivés sur place dans l’après-midi.

Lire la suite

Grève des agents et des dockers au port de pêche de Lorient

Ma Ville, 27 février 2012 :

Palettes et pneus enflammés. Une épaisse fumée noire flotte sur le port de pêche de Lorient. Agents portuaires et dockers sont en grève, depuis dimanche à 20 h, à l’appel des syndicats CGT et FO. Ils demandent à la direction du port de pêche l’application locale de la nouvelle convention collective nationale unifiée ports et manutention, signée au plan national. Selon les syndicats, le conflit porte sur la pénibilité des métiers et les départs anticipés à la retraite. Aucun débarquement ni tri de poisson n’ont eu lieu hier soir et ce lundi matin.

Toulouse : Appel à la grève chez Freescale

Carré d’Infos, 27 février 2012 :

Le syndicat CGT de Freescale appelle à la grève dès mardi. L’usine de semi-conducteurs qui doit fermer en juin prochain va donc connaître un nouveau mouvement social après celui de l’automne 2009. Le site qui emploie plus de 800 salariés, est sous le coup d’un plan de sauvegarde pour l’emploi. Mais à ce jour, selon les syndicats, seuls 200 travailleurs bénéficieraient d’une solution de reclassement.

L’appel à la grève doit permettre au maximum de salariés de participer à la manifestation intersyndicale visant à dénoncer le nouveau traité européen. Rendez-vous est donné mercredi à 10h00 place Arnaud Bernard (Toulouse).

Reprise à l’usine Bosal-le-Rapide à Beine-Nauroy

AFP, 27 février 2012 :

Les salariés du sous-traitant automobile Bosal-le-Rapide à Beine-Nauroy (Marne), en grève depuis le 14 février, ont repris le travail lundi après avoir obtenu satisfaction sur les primes de départ de 93 employés touchés par un plan social, a-t-on appris de source syndicale.

« Nous avons enfin obtenu que les ouvriers concernés par le plan de licenciement partent avec une prime de 25.000 euros nets », a expliqué à l’AFP Laurent Gérardin, le porte-parole CGT de l’intersyndicale.

L’accord prévoit également le paiement des jours de grève pour les employés qui conserveront leur emploi, a précisé le syndicaliste.

Lire la suite