Archives quotidiennes : 20/02/2012

Fourmies : Grève pour les salaires chez Agrati

L’Observateur de l’Avesnois, 20 février 2012 :

La tension monte d’un cran à l’entreprise Agrati. La grève, démarrée le jeudi 16 février, se poursuit. Les négociations salariales obligatoires entre la direction et les salariés n’ont toujours pas abouti.La direction campe sur sa position, 20 € d’augmentation au 1er mars et 20 € au 1er septembre.  » On fait selon l’inflation et selon la situation de l’entreprise », notait Alain Dufranne, directeur du site.

Les salariés eux, demandent 50 € au 1er janvier et une prime de 1 000 € pour les efforts consentis depuis la reprise. Personne ne veut céder du terrain. Le dialogue n’est pas rompu. Les négociations se poursuivent.

Lire la suite

Canada : Plus de 30 000 étudiants en grève pour protester contre la hausse des droits

Métro Montréal, 20 février 2012 :

Une trentaine de milliers d’étudiants de partout au Québec sont en grève lundi pour protester contre la hausse annoncée des frais de scolarité.

Le mouvement d’opposition à l’augmentation des droits de scolarité a pris de l’ampleur ces dernières heures alors que les premiers cégeps de même que des associations de l’Université de Montréal ont gonflé les rangs des grévistes.

Au total, 31 000 étudiants désertent les salles de cours lundi et selon les leaders du mouvement, ce nombre atteindra 36 000 mardi avec l’entrée en scène du cégep Marie-Victorin en Montérégie.

Lire la suite

Ardèche : les salariés de Plastic Omnium en grève pour les salaires

AFP, 20 février 2012 :

Près de 400 salariés de Plastic Omnium, un des leaders européens dans la transformation des matières plastiques, ont bloqué la production des sites de Saint-Désirat et Andance (Ardèche) lundi, pour demander une revalorisation de leurs salaires, a-t-on appris auprès des syndicats.

« Les entrées des deux sites sont bloquées. Les salariés de Félines, qui ne sont que 65, nous ont rejoint. Aucune production n’est sortie depuis ce matin, c’est ce que l’on souhaitait », a déclaré à l’AFP Bernard Bost, délégué syndical central CGT.

Plastic Omnium, société de transformation et commercialisation des matières plastiques telles que pièces automobiles, poubelles pour collectivités et entreprises, et aires de jeux pour enfants, possède trois sites de production en Ardèche spécialisés dans l’automobile et quelques 1.200 salariés.

Lire la suite

Pérou : Répression antisyndicale chez Euro SA

Campagne de Labourstart et de la CGTP :

Dix dirigeants syndicaux, dont huit femmes, qui ont été employées par la plantation d’exportation agricole Euro SA à Ica, au Pérou, ont été licenciés sans préavis moins de trois semaines après avoir formé un syndicat. Euro SA motive sa décision de ne pas renouveler leurs contrats par une baisse des commandes, mais les travailleurs, dont certains ont plus de 10 ans d’ancienneté, disent qu’ils ont été licenciés en représailles.

Les 200 autres employés de l’entreprise sont encore au travail. Euro SA est détenue par Agricola Athos, qui opère dans cinq régions différentes du Pérou et expédie ses produits vers l’Europe, l’Asie et l’Amérique du Nord.

Lire la suite

Video : L’usine ArcelorMittal à Florange occupée par des salariés

Entre 100 et 200 métallurgistes ont investi les locaux de la direction de l’usine ArcelorMittal de Florange en Moselle.

Vidéo :  Ces ouvriers – répondant à l’appel d’une intersyndicale CFDT-CGT-FO-CFE/CGC – sont entrés dans les bureaux de l’usine, en criant « Mittal, on veut du travail » :

Entre 100 et 200 métallurgistes ont investi les locaux de la direction de l’usine ArcelorMittal de Florange en Moselle

ArcelorMittal: des ouvriers occupent la direction de l’usine à Florange

Entre 100 et 200 métallurgistes ont investi lundi vers 08h00 dans le calme les locaux de la direction de l’usine ArcelorMittal de Florange (Moselle). Répondant à l’appel d’une intersyndicale CFDT-CGT-FO-CFE/CGC, les ouvriers, pour la plupart casqués, sont entrés dans les « grands bureaux » de l’usine, aux cris de « Mittal, on veut du travail ».

Ils se sont ensuite rendus dans les étages supérieurs, dont la direction générale était absente, selon Edouard Martin, membre CFDT du Comité central d’entreprise d’ArcelorMittal.

Il s’agit de « mettre au chômage technique la direction ». « Nous resterons dans ces bureaux tant que les haut-fourneaux de l’usine n’auront pas redémarré », a-t-il ajouté.

Les métallurgistes se sont ensuite installés avec leurs drapeaux et leurs dossards chamarrés dans la grande salle du comité d’établissement. « Aujourd’hui, Florange est à nous, Florange est à vous », a crié un syndicaliste sous les vivas de ses camarades. « Aujourd’hui, nous sommes les maîtres à bord et la direction ne reviendra que lorsque le marché le permettra », a renchéri Edouard Martin, en promettant « au moins une action par semaine jusqu’au 6 mai », date du deuxième tour de l’élection présidentielle. Lire la suite

L’aéroport de Francfort en grève jusqu’à mercredi matin

20 Minutes, 20 février 2012 :

Les débrayages ont commence lundi à 04h00 GMT et sont prévus pour durer jusqu’à mercredi 04h00 GMT, a indiqué un membre de la direction du syndicat allemand de la sécurité aérienne.

GdF, le syndicat allemand de la sécurité aérienne, a annoncé dans la nuit de lundi qu’il prolongeait de vingt-quatre heures une grève prévue à l’aéroport de Francfort, le troisième d’Europe, le mouvement devant dorénavant durer de lundi à mercredi matin.

Lire la suite