Les Aides à domicile toujours en colère

Les ADMR de la Vienne ont une nouvelle fois tenu le siège de la Fédération à Biard, le temps d’une réunion, infructueuse, avec des responsables.

Les ADMR ne veulent rien lâcher et disent : « On a tous des parents. Et chacun d’entre nous doit se poser la question de savoir s’il veut ou non le meilleur pour eux avec l’intervention de salariées qui travaillent dans de bonnes conditions. Là, maintenant, elles sont vraiment sous pression. »

Si elles étaient moins nombreuses que jeudi dernier à tenir le siège devant le bâtiment de la Fédération de la Vienne à Biard, les Aides à domicile en milieu rural ne veulent pas s’épuiser en manifestations à répétition. Le groupe d’une trentaine de femmes avait pour objectif de soutenir la délégation qui au même moment rencontrait la directrice Catherine Guillemet et le président Jacques Pineau. A l’issue de cette première des quatre réunions programmées, Jeanne-Marie Enazor, porte-parole de la délégation était amère. Aucune négociation n’avait été possible sur les frais kilométriques (et fictifs) qui « font perdre en moyenne 100 € par mois », sur la part employeur/salarié pour la mutuelle, sur l’amplitude horaire journalière et sur l’incidence d’un arrêt maladie sur l’ancienneté..

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s