Monténégro : mobilisation générale dans le nord du pays

Le Courrier des Balkans, 3 février 2012 :

Après les manifestations du 21 janvier à Podgorica, les syndicats appellent le nord du Monténégro à la mobilisation le 10 février prochain à Bijelo Polje, alors que les conditions de vie de la population ce cessent de se dégrader. Ouvriers, paysans, jeunes ont rendez-vous pour dénoncer les privatisations mafieuses, la corruption et l’oligarchie qui règne sur le Monténégro.

Lors d’une conférence de presse tenue à l’hôtel Bijela rada de Bijelo Polje, les représentants du secteur privé et des entreprises ruinées se font fait entendre. Milorad Mitrović, de l’ONG Breznica de Pljevlja, a expliqué que le rassemblement était fixé à 10 heures le 10 février, devant le Tribunal de Bijelo Polje.

Almer Mekić, président de l’ONG Euromost, a expliqué qu’il entendait demander au Parquet de revoir d’urgence toutes les privatisations faites dans le nord du pays et « d’entamer une procédure contre tous ceux qui ont participé à la vente et à l’achat illégal des biens des ouvriers, en abusant de leurs actions, quelle que soit l’époque où cela s’est passé. Nous allons aussi demander le limogeage des dirigeants, du parquet, de la police et de la justice qui sont soupçonnés d’avoir dissimulé les procédures ».

Les revendications sont les suivantes :

  • assurer l’assistance aux invalides du travail et entamer le dialogue social au nord du pays
  • empêcher de voler les citoyens en augmentant les notes d’électricité
  • enrayer l’exode massif des citoyens qui quittent le nord du pays
  • le Parquet dans la lutte contre la corruption dans toutes les institutions
  • mettre en examen les dirigeants des banques commerciales qui ont volé les citoyens en abusant de leurs documents.

Dragan Šćepanović, représentant du Combinat viticole, a dit qu’il fallait organiser dans le nord du pays les plus grandes manifestations possibles, en exerçant ainsi une pression sur le gouvernement afin que les ouvriers privés de leurs droits puissent les obtenir. « S’il le faut, nous bloquerons la voie ferrée et la route pour marcher sur Podgorica qui, du reste n’est pas si loin, mais à condition que nous soyons tous ensemble ».

Milorad Mitrović, de l’ONG Breznica de Pljevlja, a expliquait qu’il fallait lancer un message clair à la justice et à « ces autorités qui gouvernent le Monténégro », car la situation actuelle est insupportable. « Nous ne voulons plus supporter tout ce que nous avons supporté au cours des 20 dernières années, car le pays a été dirigé par des criminels, des narcotrafiquants et des délinquants, jamais par d’honnêtes gens ».

Il a appelé les ouvriers et les paysans, mais surtout les jeunes et les étudiants « qui doivent prendre en mains leurs vies et ce qu’ils en feront » à se joindre aux manifestations de Bijelo Polje.

Les représentants des entreprises GRO Radnik,Prva Petoljetka, Jekona, Lenka et Robna kuća Beograd ont témoigné sur la situation pénible dans laquelle se trouvent les ouvriers.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s