Archives quotidiennes : 05/02/2012

Pour cinq cent signatures de plus…

Article publié dans “Communisme-Ouvrier” n°17, bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

En France, la mascarade présidentielle commence, rituellement, par la recherche des fameuses « cinq cent signatures » nécessaires pour être candidat. L’existence de cette procédure est une belle illustration de la conception bourgeoise de la démocratie, et du fonctionnement réel de l’État capitaliste.

Un petit rappel historique, tout d’abord : sous les troisième et quatrième républiques, le président avait une fonction assez limitée, plus symbolique qu’autre chose, tandis que la réalité de l’exécutif était confiée au président du conseil, c’est-à-dire au premier ministre, responsable devant l’assemblée nationale. La constitution de la cinquième république, le fameux « coup d’état permanent », avait renforcé les pouvoirs du président, un rôle taillé sur mesure pour le général de Gaulle. Mais il restait élu par le parlement, jusqu’à l’institution de l‘élection au suffrage universel direct ; en apparence plus démocratique, ce changement visait à renforcer la stabilité et la puissance du pouvoir exécutif.

Lire la suite

Publicités

Mourrir de misère dans la France de 2012

Le Dauphiné Libéré, dans son édition du 5 février, rapporte : « Une SDF de 46 ans a été retrouvée morte de froid samedi soir dans un squat de Compiègne (Oise), a-t-on appris dimanche matin auprès des pompiers, confirmant une information du Parisien/Aujourd’hui en France. Le corps a été découvert en état d’hypothermie par les secours samedi en début de nuit, alors que les températures dépassaient les -7 degrés.  » Samedi 4, on apprenait dans « Le Parisien« , « Un homme de 61 ans est décédé dans la nuit de vendredi à samedi. Le froid et les conditions de vie précaire de ce SDF qui vivait avec son frère dans un baraquement, sur un terrain vague de Villetaneuse en Seine-Saint-Denis, près de l’université, ne sont certainement pas étrangers à sa mort. »

La France est un des pays les plus riches du monde, un pays où le PDG de PSA, par exemple, peut gagner 9.000 euros par jour, samedis et dimanches compris. Un pays où il serait faux et mensonger de dire que les autorités ne s’inquiètent pas de la vague de froid. En effet, « la pelouse du Parc des Princes est bâchée depuis le milieu de la semaine et maintenue à une température supérieure à zéro grâce à l’envoi d’air chaud ». Le Parc des Princes n’est qu’un exemple parmi les nombreux stades chauffés pour protéger la pelouse. Les matchs, en effet, sont une sources de revenus pour le capital. Par contre, la vie humaine, surtout celle de prolétaires n’ayant ni emploi ni logement, elle, ne compte pas.

Lire la suite

Moscou : Face au régime de Poutine et aux néo-fascistes

Le 4 février, une fois encore, la population de Moscou s’est fortement mobilisée contre le régime de Poutine. Selon les sources, ce sont entre 36.000 et 120.000 manifestants qui ont manifesté hier dans les rues de la capitale de Russie.

"Pour l'unité - Contre le nationalisme et le capitalisme"

Mais cette opposition au régime de Poutine, si elle rassemble des forces progressistes, des militants d’extrême-gauche et des anarchistes, attire aussi l’opposition des libéraux et même de l’extrême-droite nationaliste et néo-fasciste. Aussi, selon le rapport publié par les communistes libertaires russes de l’Action Autonome, un cortège regroupant anarchistes et anti-fascistes a été organisé au sein de la manifestation pour s’opposer tant au régime de Poutine qu’à l’opposition nationaliste et réactionnaire.

Lire la suite

Manifestation contre le régime de Poutine à Irkoutsk

Le 4 février, 500 personnes se sont rassemblées à Irkoutsk (Sibérie) pour dénoncer le régime de Poutine. Les communistes libertaires de l’Action Autonome, anarchistes et anti-fascistes ont participé à cette manifestation, bien que la vieille des camarades de la ville aient été arrêtés pour avoir distribué des tracts.

"la démocratie représentative : une arnaque ; le capitalisme : le vol"

Les anarchistes et anti-fascistes ont déployé une banderole : « le pouvoir au peuple, pas aux politiciens » et une pancarte où on pouvait lire « la démocratie représentative : une arnaque ; le capitalisme : le vol ».

Lire la suite

Petites victoires syndicales face à la précarité

Article publié dans « Communisme-Ouvrier » n°17, bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Dans le Doubs, soutenue par la CGT, une salariée en CDD de l’ADDSEA (secteur social) a saisi le conseil des prud’hommes de Montbéliard. Le 19 janvier 2012, le conseil des prud’hommes de Montbéliard a rendu son jugement et décidé de la requalification du CDD en CDI. La direction a ainsi été condamnée à payer à la salariée 1515,50 euros pour utilisation abusive de CDD, 1515,50 euros de préavis de rupture du contrat de travail (le CDD étant devenu un CDI, la fin du contrat devient un licenciement) et 40 euros au titre de l’article 700 du nouveau code de procédure pénal.

Le 30 janvier, au Mans, c’est l’Etat qui a été condamné pour utilisation abusive de travail précaire. 43 salariés en « contrats d’avenir », travaillant comme Employés de Vie Scolaire (EVS), ont obtenu une indemnité comprise entre 10.000 et 15.000 euros par salarié. Le Conseil des Prud’hommes du Mans a en effet suivi les salariés sur le fait que l’Education Nationale profitait du faible coût des travailleurs en contrats aidés sans leur offrir la moindre formation. Par contre, 17 salariés ont été déboutés pour n’avoir pas payé la taxe de 35 euros lors de la saisine des prud’hommes.

Lire la suite

Cuincy : Grève reconduite chez Aldi

La Voix du Nord, 5 février 2012 :

Vendredi soir. Les visages sont tendus, les salariés patientent.

Depuis plusieurs heures que les négociations ont repris dans les bureaux de la centrale de distribution Aldi Marché Cuincy (une centaine de personnes employées), les nombreux grévistes tuent le temps. Une partie au piquet de grève, près du rond-point de la rue du Champ-de-tir, dans le froid glacial à peine rompu par les flammes du barbecue. L’autre partie a investi l’entrée des locaux à quelques dizaines de mètres de là, et attend, toujours accompagnée d’élus, au chaud, les échos de la réunion de négociations.

L’objet des tensions ? La revalorisation annuelle des salaires, la répartition dans le temps d’une prime d’ancienneté et la prise en charge des jours de carence.

Lire la suite

Darty-Terville : Grève pour les salaires

Le Républicain Lorrain, 5 février 2012 :

Hier, l’équipe vente de Darty-Terville (Moselle) a fait grève. Une première au niveau national qui pourrait se poursuivre sur d’autres sites les prochains samedis.

La scène est pour le moins inhabituelle : drapeau CGT, porte-voix et banderoles à l’entrée de Darty dans la zone commerciale du Linkling de Thionville-Terville… A l’intérieur, rien d’inhabituel, si ce n’est qu’en ce samedi après-midi, il n’y a qu’un ou deux vendeurs pour accueillir la clientèle. « On distribue une note explicative aux clients pour qu’ils comprennent la situation », s’excuse Karim Chellali, délégué central CGT Darty nord, salarié à Terville depuis janvier 2008. L’essentiel des revendications repose sur une revalorisation salariale. « Le salaire de base moyen d’un conseiller Darty pour 35h est de 760€ brut ! dénonce le délégué. Et ne croyez pas que l’on s’enrichisse en proposant la gamme de produits et de services de nos magasins. La prime moyenne que nous percevons sur les produits est de 60 centimes. » Les vendeurs poursuivent leur démonstration : « Admettons qu’un salarié ait généré 80 000€ de chiffre d’affaires en décembre ( mois le plus fort de l’année). En travaillant trois dimanches, son salaire sera en moyenne de 1150€ net. Nous vous laissons imaginer les autres mois de l’année. »

Lire la suite