Archives quotidiennes : 04/02/2012

Grèce : Les orphelins de la crise

Le Courrier International, 12 janvier 2012 :

Selon les services sociaux, les cas d’abandon d’enfants, que les familles ne peuvent plus nourrir, se sont multipliés ces derniers mois. Reportage.

Un soir, Anna était encore à l’école. Et sa maman ne venait toujours pas venir la chercher. Les instituteurs ne savaient pas quoi faire. Puis la petite a sorti de sa poche un papier. C’était une note qu’elle ne pouvait déchiffrer à son âge. « Anna, je ne viendrai pas te chercher ce soir. Je n’ai pas d’argent, je ne peux plus m’occuper de toi. Pardon. Ta maman ». La personne qui raconte cette histoire m’en parle comme d’un cas quotidien. « Dans cette situation, que pensez-vous que l’école puisse faire ? Ils ont appelé le juge pour enfants et ce dernier nous l’a envoyé », témoigne Stratos, responsable d’un centre d’accueil pour enfants en détresse.

Lire la suite

Publicités

Mauritanie : Les travailleurs de DRILL Corp-Tasiast en grève

Alakhbar, 4 février 2012 :

La Confédération générale des travailleurs de Mauritanie (CGTM) a déclaré que les travailleurs de la société DRILL CORP sont entrés dans une grève ouverte pour demander la satisfaction de leurs doléances, dont les plus importantes sont l’amélioration de leurs conditions de travail , l’assurance maladie et le paiement des heures supplémentaires ainsi que l’augmentation des salaires.

Dans un communiqué dont Alakhbar a reçu une copie, la CGTM indique que les travailleurs de cette société spécialisés dans le domaine des travaux de terrassement, et qui travaillent pour le compte de l’entreprise canadienne Kinross dans la mine d’or de Tasiast, se sont entendus de continuer leur grève jusqu’à la satisfaction de leurs revendications.

Cuincy : le mouvement de grève se poursuit à Aldi Marché

La Voix du Nord, 4 février 2012 :

La situation semble paralysée à la plateforme de distribution Aldi Marché à Cuincy, près de Douai. Les salariés, en grève depuis lundi, et leur direction ne parviennent pas à s’accorder, notamment sur la revalorisation annuelle des salaires.

Hier soir, les négociations se sont achevées sur un échec. Les salariés ont, dans la foulée, décidé de poursuivre leur mouvement, dont le blocage du site.

De l’appropriation de la biomasse

Article d’un militant de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Un pique-nique au travail sur la pause du midi, l’esprit se vide en regardant des posters de la Fondation GoodPlanet offerts en 2008 par les ministères de l’Éducation nationale et de l’Environnement.

Sur l’un d’entre eux des carcasses de voitures : « Économisons nos ressources », précise qu’ « au rythme actuel, il pourrait y avoir 1 milliard d’automobiles au cours de la prochaine décennie ». D’un poster à l’autre s’égrène ainsi une forme supposée consensuelle du catéchisme écologique. Le plus joli paysage s’intitule « L’énergie indispensable à la vie » et montre une mare dans le désert de Namibie.

Lire la suite

Rassemblement devant l’Inspection académique du Calvados

Correspondant ICO (Initiative Communiste-Ouvrière), 4 février 2012 :

700 personnes étaient rassemblées, dans un froid glacial, mercredi 1er février devant l’Inspection académique à Hérouville-Saint-Clair, contre les suppressions de postes dans les écoles primaires.

Lire la suite

Paris : Grève à l’hôtel Concorde Montparnasse

France 3 Ile de France, 4 février 2012 :

La protestation contre les « conditions de travail détestables » a gagné l’hôtel Concorde Montparnasse.

Malgré le froid, quelques salariés en grève étaient rassemblés ce matin, devant le Concorde Montparnasse.

‘Les salariés de l’hôtel Concorde Montparnasse sont en grève depuis le 25 janvier. Ils dénoncent des conditions de travail qui se sont nettement dégradées et des emplois qui ont été supprimés depuis la vente de l’établissement en juin dernier par le groupe du Louvre à un propriétaire privé.

Lire la suite

La colère ouvrière gronde dans le monde feutré de l’hôtellerie de luxe

TF1, 4 février 2012 :

Après les mouvements qui ont touché le Concorde La Fayette et le Novotel des Halles, la protestation contre les « conditions de travail détestable » dans l’hôtellerie de luxe parisienne a gagné le Concorde Montparnasse et l’hôtel Bristol.

« C’est le onzième jour de grève au Concorde Montparnasse pour dénoncer le statut et les conditions de travail détestables et nettement inférieures à celles des hôtels parisiens de luxe », a affirmé vendredi soir Claude Levy, délégué CGT de l’hôtellerie de luxe à Paris. L’hôtel quatre étoiles compte 70 salariés en CDI et 50 personnes étaient en grève vendredi à l’appel d’une intersyndicale CGT, CFDT et FO, selon lui. « Il y a une attaque en règle dans l’hôtellerie de luxe parisienne et nous avons de grosses inquiétudes pour des établissements comme le Ritz et le Crillon, où il y a plusieurs centaines d’emplois en jeu », a ajouté le syndicaliste.

Lire la suite