Grève à Arkéma

AFP, 2 février 2012 :

Tous les sites d’Arkema concernés par la cession des activités vinyliques du premier chimiste français au financier américain Gary Klesch étaient touchés jeudi par un mouvement de grève alors que se tient un comité central d’entreprise près de Paris, a indiqué la direction.

Les 1.780 salariés concernés en France par la cession (850 à l’étranger) ont été appelés à la grève dès mercredi, et tous ceux du groupe jeudi, par la CGT ainsi que FO et la CFDT selon les sites.

Jeudi, les sites en région lyonnaise de Balan, Saint-Fons et Jarrie, ainsi que ceux, dans le Sud-Est, de Fos-sur-Mer, Lavera, Saint-Auban étaient en grève, et certaines de leurs unités à l’arrêt, a indiqué la direction sans préciser toutefois le nombre de grévistes.

Les salariés sont mobilisés pour protester contre le repreneur Klesch « qui n’a rien pour rassurer ».

« C’est de l’homme dont on a peur, pas du projet », commente Grégory Benedetti, délégué syndical FO.

Une manifestation est également prévue devant la préfecture à Lyon, ville où se trouvera le futur siège de la société « Amarante », qui chapeautera le pôle vinylique repris à Arkema (soude, chlore et PVC dans six sites en amont, profilés et compounds dans quatre sites de filiales en aval).

Un rassemblement est également prévu devant les préfectures des Bouches-du-Rhône et des Alpes-de-Haute-Provence.

Après un CCE houleux en décembre finalement suspendu après que des salariés eurent laissé éclater leur colère au siège parisien d’Arkema, la direction a lancé une nouvelle convocation pour ce jeudi et doit « répondre aux questions » des salariés concernant notamment la situation financière de Klesch.

La cession à Klesch de l’entité de PVC (polychlorure de vinyle), une matière plastique d’usage très courant notamment dans le bâtiment, concerne dix sites en France, huit en Europe, trois en Asie et un au Mexique.

Elle se fera pour « zéro » euro et coûtera même de l’argent à Arkema, puisque le groupe va débourser 100 millions d’euros pour ne transférer aucune dette dans cette nouvelle entité.

Tous les salariés et les actifs seront transférés, assure-t-on à Arkema.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s