Archives quotidiennes : 02/02/2012

Ils appellent ça le « Soulèvement des Invisibles ».

Les agents du nettoyage aux Pays-Bas sont en grève depuis 30 jours et font appel maintenant à la solidarité internationale.

Ils ont créé une campagne en ligne via LabourStart en espérant votre participation.
Cela ne vous prendra qu’à peine une minute pour dire à leurs employeurs – et aux clients de leur employeur – qu’il est temps de montrer à ces travailleurs un peu de respect, et de parvenir à un accord pour mettre fin à leur grève.
S’il vous plaît envoyer votre message aujourd’hui et faîtes passer le mot. Lire la suite

Rezé : Opticiens mutualistes de Loire-Atlantique : la grève continue

« C’est très rare que des opticiens soient en grève, mais nous allons continuer sur notre lancée ». 

Cela fait trois jours que les employés du groupe Harmonie Mutualité du département de Loire Atlantique s’opposent à leur direction qui veut les faire travailler 22 jours de plus par an, sans aucune compensation financière, malgré des salaires très modestes. Une première réunion avec la direction n’a pas obtenu l’agrément des 60 salariés en grève. Une nouvelle rencontre de trois élus du syndicat CFDT, avec la direction, doit avoir lieu ce soir pour présenter une nouvelle proposition.

Ouest France 2/02/2012

Les ouvrières des dessous reprennent le dessus

Coup de théâtre et de tonnerre à l’usine auvergnate Lejaby promise à la délocalisation en Tunisie. Un solide maroquinier auvergnat reprend tout le monde et relance la boutique. Les sacs à main haut de gamme y remplaceront les soutiens-gorge de luxe. La lutte était exceptionnelle. Le résultat aussi.

Les ouvrières de l’usine Lejaby d’Yssingeaux dans leur atelier décoré de photos d’elles chantent, ensemble, comme elles l’ont fait à tant de reprises pendant les trois semaines du conflit. « Chanter c’est excellent pour évacuer. Chanter, ça rassemble, ça soude », disent-elles.

Dans le grand atelier dont les fenêtres ouvrent sur la chaîne enneigée des volcans auvergnats, les machines à coudre Pfaff, Brother ou Juki n’assembleront plus de dentelle fine. Finies les parures, la bonneterie à la française, la lingerie confectionnée « au millimètre et à la seconde », comme dit Chantal.

Place aux sacs cossus, aux cuirs rares. L’usine ne travaillera plus les tissus légers mais les peaux de grand prix et de beau grain. Sous-traitant de Vuitton, le repreneur s’appelle la Sofama. Son patron est le maroquinier Vincent Rabérin, un enfant du pays, une réussite régionale à la tête de son entreprise de deux cents salariés. Il vole au secours d’une affaire très mal en point.

« Et surtout, il reprend tout le monde. Des le 1er mars, elles seront toutes en CDI »,a souligné hier un Laurent Wauquiez rayonnant en annonçant la nouvelle hier après-midi. Il jouait gros, le ministre, car il est aussi maire du Puy-en-Velay, la ville d’à côté. Lire la suite

Plan social. Le voyagiste TUI supprime 484 postes

La direction de TUI France, qui réunit depuis janvier Nouvelles Frontières, Marmara, Tourinter, Aventuria et Corsairfly, a présenté un plan social prévoyant 484 suppressions de postes, au lieu des 400 annoncées initialement.

 

« Un mail de l’intersyndicale ce matin à 10h fait part du projet de la direction de supprimer 484 postes, dont 402 sur le tour-opérating » et 74 dans le réseau de distribution des agences, a indiqué cette source confirmant une information des Echos sur leur site internet.

 TUI France avait confirmé la mise en place d’un plan social de 400 postes, mais jusque-là, le réseau des agences ne devait pas être touché.

 « Un comité central d’entreprise est en cours en ce moment, ça durera toute la journée », a précisé la source syndicale.

 Réseau de distribution : trois agences fermées en France ? Lire la suite

Pays-Bas : 30 jours de grève dans le nettoyage

Campagne Labourstart, 2 février 2012 :

Les agents du nettoyage aux Pays-Bas sont en grève depuis 30 jours et font appel maintenant à la solidarité internationale.

Des milliers d’agents de nettoyage néerlandais, membres du syndicat FNV Bondenoten, se lèvent pour lutter contre leur invisibilité dans la société. Ils sont en grève depuis plus de 30 jours pour exiger le respect et la juste rémunération de leur travail. Leur travail est important : il fournit une atmosphère saine et propre aux cadres, médecins, banquiers et ministres… Les agents de nettoyage ne demandent pas des millions ni des grandes richesses. Ils veulent seulement des avantages ordinaires, comme des indemnités de maladie, suffisamment de temps pour faire leur travail, une sécurité pour les travailleurs rémunérés à l’heure ou à la surface et un salaire permettant de prendre soin de leurs familles. Les gros clients fortunés comme Philips, ING, Ahold, les ministères du gouvernement néerlandais, les autorités fiscales et les universités attendent des miracles pour pas des tarifs négociés au rabais.

Lire la suite

Présentation du Collectif des étudiants étrangers à Montpellier

Afin de lutter contre la répression étatique sans précédent dont font l’objet les étudiants étrangers et les sans-papiers, nous “ avons pour but de créer et de resserrer des liens de solidarité entre TOUS les étudiants et toutes les personnes considérant que ces politiques n’ont qu’une visée : stigmatiser et rendre responsable de la crise : les pauvres, les étrangers, les sans-papiers, etc.

Nous luttons pour :

  • L’abrogation des circulaires Guéant
  • L’arrêt immédiat des expulsions
  • Le retour à la gratuité du titre de séjour

Lire la suite

Pour la défense du droit de grève dans le transport aérien

Déclaration unitaire des organisations syndicales
CGT, CFTC, FSU, FO, SOLIDAIRES, UNSA d’Ile de France
DROIT DE GREVE

La majorité parlementaire vient d’adopter des mesures visant à s’attaquer au droit de grève dans le transport aérien, les transports publics terrestres.

Salaires, conditions de travail, réintégration des agents de la sureté sous statut public : telles sont les revendications portées par les salariés des aéroports qui étaient massivement en grève en décembre dernier.

Ce projet de loi est une véritable provocation, il n’apporte aucune réponse sur la prise en compte des revendications légitime des salariés.

Lire la suite