ADMR 29. Fin de la grève et grand flou pour les salariés

À Plabennec hier, ils ont été une centaine de membres de l’ADMR du Finistère à manifester leur désarroi face à la crise profonde que traverse le réseau.

Jeudi, le conseil d’administration (17 présents sur 28) a décidé de mettre fin au plan de sauvegarde de l’emploi (PSE), en cours. Avec, à très court terme, un risque de liquidation de la structure qui induirait la chute de près de la moitié des associations du réseau.

Le personnel fédéral, en grève depuis neuf jours, a voté pour la reprise du travail lundi. En fin de matinée, il avait présenté un protocole de fin de conflit à MeRobert, l’administrateur judiciaire, et à Francine L’Hour, présidente de la fédération. «Là, nous nous retrouvons dans une position, celle de l’employeur, qui ne devrait pas être la nôtre. Mais sur le principe, ils sont d’accord, a rapporté le secrétaire du comité d’établissement, Pierre Viforeanu, précisant qu’il ne s’agit que d’un engagement oral».

Le conseil d’administration doit encore être consulté. «C’est le trouble, le flou. On ne sait plus trop où on en est». Tout à côté, une présidente d’association locale lui fait écho: «Nous sommes quelques-uns à être surpris de voir comment ça se passe. Francine L’Hour aurait dû recevoir les grévistes. Dans n’importe quelle entreprise, ça se passe comme ça. Ce n’est pas la grève des salariés fédéraux qui met en péril les associations. C’est la mauvaise gestion de la fédération».

Le CHSCT s’inquiétait, lui, du défaut de communication de la gouvernance auprès des salariés. «Nous sommes débordés face aux personnes affolées. On frôle la maltraitance de la part de l’employeur. Il y a une mise en danger des salariés», estime-t-il.

L’Union départementale CGT appelle, elle, les personnels des associations à se rassembler devant le siège de leur association, lundi, de 10h à 11h, «pour définir les modes d’action afin d’exiger leur salaire et le droit de connaître ce qu’on veut faire d’eux. Dans plusieurs associations, les institutions du personnel ne sont plus convoquées ce qui est contraire à la loi et au code du travail».

Karine Joncqueur, 28 janvier 2012

ADMR 29. 500 personnes dans une salle surchauffée à Châteaulin :

http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/admr-29-500-personnes-dans-une-salle-surchauffee-a-chateaulin-diapo-29-01-2010-760522.php

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s