Bridgestone Béthune : l’assemblage toujours en grève

La Voix du Nord, 28 janvier 2012 :

« C’est un petit conflit », observe Xavier Davrin, secrétaire de la nouvelle section Sud Chimie. Petit certes mais un conflit qui dure chez Bridgestone. Depuis un premier débrayage lundi, le secteur de l’assemblage est en effet presqu’à l’arrêt, 80 à 90 % du personnel assembleur est en grève. Quelque 30 ouvriers ne reprennent pas le travail à chaque poste, soit 90 par jour.

Soutenus par l’intersyndicale CFTC-CGT-Sud, ils réclament des compensations liées aux arrêts de production. Ou plutôt veulent garder celles qui existaient avant l’informatisation du système en fin d’année dernière. Désormais alors que la tolérance d’un arrêt liée chaque jour à divers imprévus était de trente minutes, elle est passée à 12 minutes, se traduisant souvent par des pertes financières. « La direction ne veut pas revenir là-dessus. En gros, elle laisse la situation se bloquer pour 18 minutes de compensation, chose qu’on avait avant », indique le représentant de Sud-Chimie, vent debout contre la perte de cet acquis.

Pas d’accord

En attendant, ce mouvement a forcément des conséquences sur la production de pneus. « La directeur des ressources humaines n’a pas l’air de prendre cela au sérieux. Est-ce qu’il y a trop de stocks ? », s’interroge-t-on au niveau de l’intersyndicale alors que 2 000 pneus sortent chaque jour de l’assemblage au lieu des 8 000 habituels.

Autant dire qu’hier en fin d’après-midi, aucun protocole d’accord n’avait été signé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s