Des lycéens d’Evry devant la préfecture pour la régularisation d’un élève

VousNousIls, 12 janvier 2012 :

Une cen­taine de lycéens d’Evry sou­te­nus par RESF et des syn­di­cats ensei­gnants ont mani­festé jeudi après-midi devant la pré­fec­ture d’Evry (Essonne), pour deman­der la régu­la­ri­sa­tion d’un de leurs cama­rades menacé d’expulsion, a constaté une jour­na­liste de l’AFP.

« Aujourd’hui, des papiers! », ont scandé les mani­fes­tants, qui bran­dis­saient des pan­cartes « des papiers pour Mehmet ».

Mehmet Gozyuman, 20 ans, en ter­mi­nale CAP au lycée Perret d’Evry, est arrivé en 2008 de Turquie. Au sein de la famille, d’origine kurde, seul le frère aîné a obtenu le sta­tut de réfugié.

« Toute ma famille est là, tous mes amis, je n’ai pas envie de les quit­ter », a expli­qué Mehmet, enca­dré par sa bande de copains.

Depuis sa majo­rité, il a déposé deux demandes de régu­la­ri­sa­tion, sans suc­cès, et est aujourd’hui sous le coup d’une obli­ga­tion de quit­ter le ter­ri­toire fran­çais (OQTF), expul­sable à tout moment.

« Les jeunes sans-papiers n’ont pas trop de souci avant 18 ans, mais ensuite on leur dit +paf, tu es majeur, tu prends l’avion et tu rentres+ », s’est indi­gné Alain Goiny, secré­taire dépar­te­men­tal du syn­di­cat FSU.

« C’est un môme génial, extrê­me­ment méri­tant, très appré­cié de ses profs, inté­gré dans la com­mu­nauté sco­laire », a sou­li­gné Frédéric Moreau, secré­taire aca­dé­mique adjoint du syn­di­cat CGT Educ’action et membre de RESF.

« Il n’est pas comme tous les autres gar­çons, il ne fait pas de bagarres, il tra­vaille en cours », a ren­chéri une amie de Mehmet, elle-même sans-papiers, d’origine rou­maine. « Il ne mérite pas de se faire expulser ».

Bruno Piriou, vice-président (PCF) du conseil géné­ral de l’Essonne, a dénoncé une « poli­tique (de régu­la­ri­sa­tion) au compte-goutte, com­plè­te­ment sub­jec­tive, arbi­traire », et pro­mis d’intervenir pour Mehmet.

Sous les yeux de sa mère, sou­riante sous son fou­lard vio­let, Mehmet a fran­chi les grilles de la pré­fec­ture, accom­pa­gné d’une délé­ga­tion qui devait deman­der sa régularisation.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s