Mayotte : Fin de la grève à EDM

Extraits de Malango, 9 janvier 2012 :

En janvier 2011 Salim Nahouda, le très présent leader de la CGT Ma, avait tout lieu de se réjouir de l’intégration des salariés d’Electricité de Mayotte (EDM) au statut national du personnel des Industries Electriques et Gazières (IEG) : outre la gratuité de l’énergie et de l’abonnement pour les salariés en CDI, le respect des fêtes locales et la conformité des grilles des salaires, l’alignement de la rémunération sur celle de l’ensemble de la filière IEG Outre mer, avec l’intégration de l’Indemnité Spéciale DOM (ISD), était l’ultime revendication.

Mais pour Olivier Flambard, directeur d’EDM, il était hors de question d’accorder une telle rémunération qui augmentait d’un coup la masse salariale de 25% : « EDM ne peut se le permettre » nous avait-il signalé en novembre, rajoutant que l’accord qui permettrait son application n’était qu’une convention passée entre EDF et l’Etat, « cela n’engage qu’eux ! ».

Le rapport de force qui s’en est suivi a fortement perturbé les fêtes de Noël, avec coupures intempestives à la clé, dont plusieurs font l’objet d’un dépôt de plainte pour sabotage. Un accord a finalement été conclu vendredi dernier. « EDM prend acte de la demande de la CGT Ma d’une majoration de 25 % pour la cherté de la vie » déclare Salim Nahouda joint au téléphone. Cherté de la vie ou application de l’ISD ? « La direction se donne jusqu’au 1er septembre 2012 pour trouver un financement à cette augmentation de salaire qui correspondra alors à l’ISD ».

En attendant, la CGT Ma ne repart pas bredouille puisqu’elle a obtenu « une indemnité de transport de 73 euros pour les membres du personnel EDM qui n’ont pas de voiture de fonction », mais également « un voyage aller-retour vers Paris, offert pour la famille d’un salarié, tous les 5 ans », le conjoint et les enfants s’entend… Cette offre s’applique aux salariés « ayant 5 ans d’ancienneté » et le 1er départ est prévu « à partir de l’été 2012 ».

D’autre part, d’autres avancées syndicales sont développées par Salim Nahouda : « conformément au code du travail national, tout le personnel pourra bénéficier de 12 jours de formation par an, en plus de 12 heures d’informations syndicales ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s