Grève générale au Nigéria contre la hausse du prix des carburants

Press Afrik, 9 janvier 2012 :

Le Nigéria risque d’être paralysé ce lundi 9 janvier 2012 par une grève générale. Un mouvement lancé pour dénoncer la réforme sur la fixation du prix du carburant. Le 1er janvier dernier, une subvention gouvernementale sur les carburants était supprimée avec pour conséquence immédiate la flambée du prix du carburant à la pompe. Dimanche, le parlement nigérian a demandé, sans succès, la suspension de la mesure gouvernementale et du mouvement de grève.

Force de répression face aux manifestations, Lagos 3 janvier

Réuni dimanche 8 janvier 2012 en session d’urgence, les députés nigérians ont proposé un marché : le gouvernement suspend sa décision d’abandonner la subvention des carburants, décision qui a provoqué un doublement des prix de l’essence, en échange de quoi, les syndicats suspendent le mot d’ordre de grève générale de ce lundi.

Pour l’instant, les syndicats n’ont nullement l’intention de baisser les bras sans avoir rien obtenu. Ils ne se sont pas laissé influencer samedi 7 janvier par le président Goodluck Jonathan qui, dans une allocution, a fait une ultime tentative pour défendre sa politique en espérant que les syndicats renonceraient à la grève.

La crainte des pénuries

La hausse surprise des prix des carburants a provoqué des scènes de violences depuis le premier janvier sur l’ensemble du territoire, la police réprimant parfois avec violence les mouvements de protestation. Depuis ce dimanche, la perspective d’une grève générale a provoqué la panique dans les stations de service et les commerce, les Nigérians redoutant des pénuries. La dernière grande grève date de 2003 et les syndicats avaient paralysé l’ensemble du pays.

Beaucoup de Nigérians estiment que la subvention aux produits pétroliers, malgré son coût de 8 milliards de dollars par an, constitue le seul bénéfice qu’ils retiraient du statut de puissance pétrolière de leur pays. En effet le Nigéria se contente de vendre le brut et n’a pas investi dans l’industrie de raffinage. La plupart des produits raffinés sont donc importés.

Une réponse à “Grève générale au Nigéria contre la hausse du prix des carburants

  1. Pingback: Gabon Petrole et Gaz News | | Deep ProspectDeep Prospect

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s