Le Lot va-t-il perdre 50 postes dans l’Éducation ?

Education.

La cartte scolaire de la rentrée 2012/2013 ne sera connue qu’en février. Mais déjà, un syndicat enseignant, le SGEN-CFDT, s’alarme des conséquences de suppressions de postes dans le département. On en saura plus le 12 janvier.

Une purge sans précédent ? Des documents de travail à affiner ? On en saura plus aujourd’hui. Mais les premiers éléments donnés par le recteur d’académie, aux syndicats, sur les perspectives de la rentrée scolaire 2012-2013 semblent inquiétants : « C’est même la pire carte scolaire depuis dix ans, si tout cela se confirme », note Vincent Gomez, secrétaire départemental du SGEN-CFDT. Pour le syndicat, « la grande fauche continue. 314 emplois «Education nationale» seront fermés à la prochaine rentrée dans l’académie, poursuit Vincent Gomez. Dans le Lot, 50 postes sont menacés, 28 dans le premier degré et 22 dans le second degré. C’est une destruction programmée de notre école publique ».

Selon le SGEN-CFDT, « Le recteur prévoit une baisse de 229 élèves en septembre 2012 (soit l’équivalent de 9 à 11 classes) et il propose la suppression de 28 postes. Le premier degré va donc payer le plus lourd tribut… » La répartition des suppressions se ferait comme cela : 8 postes au titre de l’évolution démographique, 20 postes au titre de la hors classe. « Le recteur a ordonné aux IA de ne conserver qu’1 RASED par circonscription… Les autres suppressions doivent se faire sur poste hors classe (remplacement, animation, etc.) », note le syndicat. Concernant le collège, le recteur prévoierait une baisse de 57 élèves et proposerait la suppression de douze postes. Pas de fermeture annoncée en lycée avec une hausse attendue de 84 élèves. Quant au lycée professionnel, l’académie table sur une baisse de 172 élèves qui entraînerait la suppression de dix postes : « Nous sommes très inquiets, explique Vincent Gomez. Si tout cela se confirme, les conséquences seront très lourdes. Des classes de RPI (regroupement pédagogique intercommunal) vont sauter. Il y aura donc beaucoup plus d’élèves pa r classes et des classes à 4 niveaux, ce qui sera très compliqué à gérer pour l’enseignant ».

La carte scolaire 2012-2 013 devra être décidée par les partenaires avant les vacances d’hiver, qui débutent le 10 février. D’ici un mois, nous serons donc fixés. Mais déjà, il se murmure que le Grand Ouest du département, de Souillac à Montcuq, mais aussi l’axe Latronquière-Sousceyrac, pourraient être les plus touchés par cette nouvelle entaille dans le contrat éducatif.


L’Inspecteur d’academie prudent

Interrogé hier par nos soins, Jean-Claude Fessenmeyer, ne veut et ne peut commenter les annonces du SGEN-CFDT : « Le recteur d’académie doit faire une communication précise le 12 janvier. En amont, ce ne sont que des documents de travail. Nous examinerons la situation dans le département, dans un second temps. Enfin, la carte scolaire 2012/2 013 n’est absolument pas établie. Elle fera l’objet des discussions habituelles avec les syndicats ». Hier, Jean-Claude Fessenmeyer a déjà pris langue avec les syndicats, dans un climat qualifié de « studieux » par un participant.

PUBLIÉ LE 06/01/2012 08:09 , LAURENT BENAYOUN,  La Dépêche.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s