68 arrestations à New York

Associated Press, 1 janvier 2012 :

Des dizaines de manifestants du mouvement Occupy Wall Street ont été mis en état d’arrestation la veille du jour de l’An, alors qu’ils jetaient à terre des barricades entourant le parc Zuccotti, à New York, là où leur ancien campement a été demantelé il y a plusieurs semaines déjà.

Environ 500 manifestants s’étaient rassemblés dans le parc, samedi soir, afin d’y souligner le passage à la nouvelle année. Ils y ont entonné des chants et scandé leur slogan, ‘Nous sommes les 99 pour cent’.

Des manifestants ont raconté, dimanche, qu’après une soirée relativement tranquille la veille, certains d’entre eux avaient commencé, vers 23 h, à jeter à terre les barricades qui entourent le parc depuis l’éviction de certaines membres du mouvement par les policiers de New York, le 15 novembre.

C’est alors que la police serait intervenue.

Selon Jason Amadi, un protestataire de 27 ans de San Jose, en Californie, les policiers ont démontré beaucoup d’agressivité et ils ont commencé à pousser des gens et à les asperger de poivre de cayenne.

Les manifestants ont raconté qu’ils avaient eux-mêmes formé des groupes de deux ou trois personnes et qu’ils s’étaient dispersés dans le parc, avant de retraiter lorsque les policiers ont convergé vers eux tout en remettant sur pied les barricades.

«Les gens rassemblaient les barricades et les entassaient les unes sur les autres au centre du parc, a rappelé Melanie Butler, une manifestante de Brooklyn âgée de 30 ans.

«Nous nous tenions sur l’amoncellement, munis de notre bannière ‘Occupy Wall Street’.»

Le département de police de la ville de New York a fait état de 68 arrestations et a spécifié qu’au moins une personne serait accusée d’assaut sur un policier. Ce dernier a souffert de coupures à une main.

La police ont procédé à d’autres arrestations dimanche matin, mais certains protestataires avaient déjà été relâchés. Aucun détail n’a été fourni sur la nature de la confrontation.

Samedi soir, la foule a commencé à se disperser sitôt les arrestations effectuées.

«Pour plusieurs d’entre nous il s’agissait d’un rassemblement symbolique, soulignant la nouvelle année et annonçant ce que celle-ci nous réserve, a expliqué Jason Amadi. Les gens manifestaient de façon pacifique, sans aucune crainte.»

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s