Archives quotidiennes : 30/12/2011

Les anarchistes et les socialistes révolutionnaires egyptiens attaqués !

Anarkismo, 30 décembre 2011 :

Cela a enfin eu lieu ! Depuis plusieurs semaines, plusieurs sites internets et pages facebook qui appartiennent aux Frères Musulmans, soit de manière officielle soit administré par ses membres, ont lancés une attaque contre les anarchistes et les socialistes révolutionnaires en Egypte, en essayant de les isoler comme incitateurs de la violence et comme propagandistes de la démolition de l’Etat. Aujourd’hui, un membre des Frères Musulmans a porté plainte contre 3 socialistes, dont l’un est le camarade Yaser Abdel Kawy, un anarchiste bien connu et un membre du Mouvement socialiste libertaire Egyptien. Le procureur a transmis la plainte au procureur de la sécurité d’Etat, un appareil d’exception du système légal qui ne fonctionne que sous l’état d’urgence.

Cela était prévisible. Bien que peu nombreux, les anarchistes en Egypte ont occupé une place plutôt importante au sein des différentes forces révolutionnaire qui ont pris part à la révolution Egyptienne du 25 janvier. Les Anarchistes sont distinctement audibles sur les sites des médias sociaux, mais de manière plus importante ils sont toujours présent au premier rang dans les rues chaque fois que les révolutionnaires prennent position face à la répression brutale de l’Etat.

Lire la suite

Iran : Non aux expulsions massives des immigrés afghans

Communiqué du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran (PCOI), 27 décembre 2011 :

Dans une action inhumaine, le régime islamique d’Iran a donné trois mois à la plupart des 900.000 immigrés afghans pour quitter le pays. Les responsables du régime disent que chaque afghan qui quittera volontairement l’Iran recevra 150 dollars de l’Agence des Réfugiés des Nations Unies et que leurs bagages seront transportés à la frontière afghane.

Expulsion d'immigrés afghans à Chiraz

Les immigrés afghans font partie de ces résidents d’Iran qui y travaillent et y vivent depuis des décennies sans avoir le moindre droit. Systématiquement réprimés par le régime, vivant dans une peur permanente de harcèlement, de fortes condamnations et d’expulsions à cause de l’absence de permis de travail et de séjour, sans avoir le droit de scolariser leurs enfants, sans la moindre sécurité sociale, humiliés par les médias officiels, parmi ceux qui ont les plus bas salaires et exploités brutalement par les employeurs, voilà la situation des immigrés afghans sous le pouvoir islamique en Iran.

Lire la suite

Les dispenses de recherche d’emploi des chômeurs seniors supprimées

Les Echos, 30 décembre 2011 :

Créée en 1984, les dispenses de recherches d’emploi pour certains chômeurs seniors vont disparaître au 1 er janvier.

C’est la fin d’un système qui aura permis pendant trente ans aux chômeurs âgés d’attendre la retraite et à la France de baisser artificiellement le nombre officiel de chômeurs. A compter du 1 er janvier, le dispositif de dispense de recherche d’emploi (DRE), dont les bénéficiaires touchent leurs droits à allocations chômage mais ne sont pas comptabilisés dans les statistiques de demandeurs d’emploi, sera supprimé : il continuera à s’appliquer au « stock » – 165.000 bénéficiaires fin octobre (voir graphique) -, mais plus aucune entrée ne sera possible.

Lire la suite

Serbie : Les salaires inférieurs de 30% à la moyenne des pays de l’ancienne Yougoslavie

Le Courrier des Balkans, 29 décembre 2011 :

Le niveau de vie des Serbes est en chute libre par rapport à ses voisins de l’ancienne Yougoslavie. En 1990, les salaires moyens en Serbie étaient inférieurs d’à peine 2% à la moyenne de la Fédération, un écart qui atteint les 30% à peine vingt ans plus tard. (…)

Dans les pays de l’ancienne Yougoslavie, le salaire moyen est de 550 euros, soit 30% de plus qu’en Serbie, où il n’atteint que 374 euros selon les chiffres de novembre 2011.

Selon une analyse proposée sur le site makroekonomija.org, les salaires serbes devraient augmenter au moins 50% pour combler le retard pris sur les autres pays.

Lire la suite

Massacre au Kurdistan Nord

AFP, 30 décembre 2011 :

« Ils nous ont délibérément massacrés. Pourquoi tout ce sang a été versé? Ils doivent nous répondre »: les larmes aux yeux, Kitan Encu, qui a perdu onze parents dans le bombardement près de son village kurde par l’aviation turque, ne cache pas sa révolte.

Le raid aérien dans la nuit de mercredi à jeudi près du village d’Ortasu, proche de la frontière avec l’Irak, visait officiellement des rebelles séparatistes kurdes du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, interdit) qui tentaient de s’infiltrer en Turquie.

Lire la suite

Grève des agents de SFIP à la Tour Part-Dieu

Le Progrès, 30 décembre 2011 :

Lyon : Plusieurs agents de la société de sécurité SFIP qui travaillent à la Tour Part-Dieu (« crayon » lyonnais) indiquent avoir cessé le travail le 30 décembre au matin pour protester contre les conditions de leur transfert à une autre société, à partir de midi, ce jour.

« Nous avons prévenu les pompiers : la sécurité de la Tour n’est plus assurée aujourd’hui » affirme l’un de ces agents, qui a contacté la rédaction du « Progrès ».

Piquet de grève devant la SA Ducroire à Bruxelles

Belga, 30 décembre 2011 :

L’assureur-crédit Ducroire, à Bruxelles, est touché par une grève vendredi, à l’appel du syndicat socialiste SETCa. Un piquet de grève a été posté devant le siège de l’entreprise, rue Montoyer, a indiqué Martine Mortier du SETCa.

L’action trouve son origine dans le licenciement d’un délégué du SETCa. Selon la direction, le travailleur licencié, employé à l’ICT, aurait consulté des fichiers confidentiels. Elle évoque une « rupture de confiance irréparable ». Les syndicats réfutent l’idée qu’il s’agisse d’une faute grave. « Le piquet de grève devant l’entrée est occupé par 50 à 60 travailleurs. Parmi eux, se trouve le délégué syndical concerné. On ne travaillera plus aujourd’hui au Ducroire », a déclaré Martine Mortier. La SA Ducroire emploie quelque 250 personnes.