La grève c’est la force des travailleurs !

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière, 21 décembre 2011 :

Il est désormais fréquent que lorsqu’une grève est visible, qu’elle perturbe le bon fonctionnement de l’économie capitaliste, bref qu’elle montre son efficacité, des politiciens se mettent à hurler à la « prise d’otages » et réclament de nouvelles limitations du droit de grève. C’est ainsi que le gouvernement a limité le droit de grève des travailleurs des transports et de l’éducation, et qu’il a menacé de prison ferme les grévistes des raffineries il y a un peu plus d’un an.

La grève des agents de la sécurité aéroportuaire confirme une nouvelle fois ces attaques contre le droit de grève. Ces travailleurs sont salariés d’entreprises privées comme Brink’s, Securitas, ICTS, etc. auxquelles les compagnies aériennes et les directions d’aéroports sous-traitent la sécurité. Ils sont depuis le vendredi 16 décembre en grève pour des augmentations de salaires. Revendication on ne peut plus légitime, alors que tout augmente, y compris les profits, sauf justement les salaires des travailleuses et des travailleurs. La grève c’est, depuis que la société est divisée entre travailleurs et patrons, la meilleure et seule véritable arme dont disposent les ouvriers et employés pour imposer leurs revendications. Et une grève est toujours d’autant plus efficace lorsqu’elle éclate en période de forte activité de l’entreprise. A chaque grève, les travailleurs montrent, en cessant le travail, qu’ils sont indispensables, qu’ils ont la force « d’arrêter toutes les roues ». La Belgique, par exemple, est restée plus de 400 jours sans gouvernement ; les usines, les transports, les hôpitaux, les écoles, les bureaux et chantiers n’ont pourtant pas cessé de fonctionner. En revanche, on ne peut pas imaginer un pays qui pourrait tourner 400 jours sans ouvriers, sans cheminots, sans infirmières, sans enseignants, etc.

Si le gouvernement UMP a annoncé qu’il se préparait à une nouvelle restriction du droit de grève à l’encontre cette fois des travailleuses et des travailleurs de la sécurité aéroportuaire, Sarkozy et ses ministres cherchent même à briser la grève en remplaçant les employés grévistes par des policiers ! Après les employés de la sécurité aéroportuaire, cette méthode sera-t-elle utilisée, demain, pour casser les grèves d’autres catégories de travailleurs ? Quelle sera alors l’arme des ouvriers et employés pour imposer leurs revendications aux patrons ?

L’Initiative Communiste-Ouvrière apporte toute sa solidarité aux travailleuses et travailleurs de la sécurité aéroportuaire en grève. Et nous rappelons à tous ceux qui, de droite comme de gauche, veulent limiter le droit de grève, qu’il y aurait un moyen simple pour que la grève cesse : que les patrons acceptent les revendications des grévistes. Mais on remarquera que pour le gouvernement, c’est le droit des travailleurs à défendre leurs revendications qui est remis en cause, pas celui des patrons d’imposer des salaires de misère et des conditions de travail toujours plus dures !

2 réponses à “La grève c’est la force des travailleurs !

  1. Pingback: Sûreté aéroportuaire : Le gouvernement cherche à briser la grève, la lutte continue | Solidarité Ouvrière

  2. Pingback: EELV : L’aile gauche de l’attaque contre le droit de grève | Solidarité Ouvrière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s