Gard : les salariés de Melox en grève

Midi Libre, 21 décembre 2011 :

Hier matin, l’Intersyndicale de Melox (CFDT, SPAEN/UNSA et FO) sur le site de Marcoule a réuni une cinquantaine de salariés pour revendiquer l’ouverture de négociations annuelles obligatoires (NAO) autour des salaires.

Des augmentations

« Nous arrivons à la fin de l’année et les négociations annuelles obligatoires ne sont toujours pas prévues. Nous réclamons une augmentation uniforme sur le salaire de base, pour tous les salariés, afin de maintenir leur pouvoir d’achat », explique le délégué syndical de la CFDT, M. Fogalgesang. La proposition d’avancer la tenue d’une négociation annuelle obligatoire le 23 décembre au lieu de début janvier n’ayant pas convaincu les syndicats, ils ont maintenu pour hier leur préavis de grève.

90% de grévistes

Hier, les grévistes (90 % des équipes de production, selon les syndicats) ont réussi à stopper la production pour la journée. C’est aussi en réaction aux récentes déclarations du président du directoire du groupe Areva, Luc Oursel, que les salariés en question ont décidé de débrayer.

Luc Oursel avait en effet annoncé la semaine dernière, dans le cadre de son plan de rigueur baptisé “Action 2016”, un gel des embauches et des salaires. Avec des conséquences à plus ou moins long terme sur Melox Marcoule, selon l’intersyndicale : « Les départs des salariés sur les emplois supports ne seront pas remplacés, certaines activités en pâtiront et pourront être regroupées sur d’autres sites d’Areva. Et par ailleurs, la charge de travail risque de s’alourdir pour le reste de la production ».

Aucun accord

Une entrevue s’est finalement tenue hier après-midi entre la direction de Melox et l’intersyndicale. Qui n’a débouché sur aucun accord. « La direction nous a proposé à nouveau la tenue d’une négociation le 23 décembre tout en refusant de discuter des salaires, le gel ayant été décidé plus haut à Paris », martèle M. Fogalgesang qui a annoncé la poursuite du mouvement de grève pour 24 h.

De son côté, la direction n’a pas souhaité faire de commentaires sur le mouvement, mais a tenu à rappeler sa « volonté de dialogue social constructif ». Elle a par ailleurs indiqué avoir répondu à la demande des salariés d’avancer la date de la négociation. Sans succès.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s