Manifestation à Carcassonne pour la défense du droit d’asile

Manifestation à Carcassone, place Carnot le mercredi 21 décembre à 17 h 30 pour la défense du droit d’asile.

Appel de RESF 11 et de la coordination du droit d’asile de Carcassonne :

Le Réseau éducation sans frontières de l’Aude (RESF 11) et la coordination du droit d’asile de Carcassonne sont extrêmement préoccupés par les déclarations de M. Guéant et sa nouvelle réforme du droit d’asile.

Dans un contexte de hausse des demandes d’asile, Claude Guéant reparle de fraude généralisée comme réponse aux besoins de protection des demandeurs d’asile. Ces personnes fuient des persécutions ou des conflits.

Elles sont victimes de violations des droits humains.

Il est plus que paradoxal d’annoncer que le système d’asile est en danger et de prendre des mesures qui vont justement mettre en péril les demandeurs d’asile eux-mêmes.

Une fois de plus, le ministre dénigre et stigmatise les migrants.

– Ce n’est pas en accélérant les procédures et en diminuant les moyens alloués au droit d’asile que les personnes seront mieux protégées et que la France rempliera ses engagement internationaux.

Nous ne parlons pas de choses abstraites ou de chiffres, mais bien de vies humaines en danger et il est insupportable de parler de quota d’expulsion ! Des nouvelles dispositions incohérentes pour une réforme de l’asile alarmante :

– La réduction annoncée des moyens signifie concrètement de plus en plus de demandeurs d’asile, hommes, femmes et enfants, vivant dans des conditions de grande précarité alors qu’ils sont déjà très nombreux à la rue à Carcassonne et dans toute la France au mépris de leur dignité et en violation des obligations de la France.

– Le choix d’allonger la liste des pays « sûrs » (Arménie entre autres) va diminuer les droits de milliers de personnes. En juillet 2010, le Conseil d’Etat, saisi par des associations, avait pourtant retiré plusieurs pays de cette liste au motif que la situation dans ces pays n’avait pas évoluée dans le sens où le prétendaient les autorités (Turquie, Arménie, Madagascar et Mali).

– Le ministre ne cesse de répéter que la France est le pays qui accueille le plus grand nombre de demandeurs d’asile au sein de l’Union européenne, mais il oublie de dire que d’autres pays européens en accueillent bien plus proportionnellement à leur population et/ou à leur superficie. Dans le monde, ce sont les pays voisins des pays d’origine des réfugiés qui accueillent près de 80 % des réfugiés.

– Il y a une réelle impossibilité de déposer l’asile rapidement en préfecture, tant les illégalités et les obstacles administratifs sont nombreux dès le début de la procédure, et cela, en parfaite connaissance et tolérance du ministère de l’Intérieur.

Des conditions de vie de plus en plus dramatiques et inacceptables sont promises aux migrants avec cette réforme, nous ne pouvons l’accepter et nous serons présents, place Carnot ce mercredi 21 décembre à 17 h 30 pour le réaffirmer !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s