La lutte des salariés de Fram Tour-Opérateur continue

Objectif News, 15 décembre 2011 :

Réunis en assemblée générale, les salariés de Fram Tour-Opérateur, une des branches du groupe Fram, en grève depuis le 13 décembre suite à l’annonce de la suppression de la prime de fin d’année, poursuivent leur mouvement demain. Leur entretien au téléphone avec le président du conseil de surveillance Georges Colson n’a rien donné. Ils ont décidé de poursuivre la grève et comptent faire une nouvelle proposition à la direction.

Pour la direction du groupe Fram, cette grève tombe au plus mauvais moment. Le 7 décembre dernier, le président du directoire Antoine Cachin annonçait son départ qui sera effectif demain. Le dialogue social, entamé le 13 décembre, n’a rien donné, Antoine Cachin estimant ne pas être le bon interlocuteur dans ce dossier. Le président du conseil de surveillance et principal actionnaire du groupe, Georges Colson, a donc repris lui-même la discussion avec les salariés.

« Alors que le groupe va afficher des résultats en baisse de 7% et des pertes de 11 millions d’euros, les actionnaires ont reçu 3 M€ de dividendes en juillet dernier, explique Fabrice Richetin, secrétaire du CE. Dans le même temps, on nous demande de renoncer à notre prime annuelle. » Les syndicats rappellent que cette prime correspond à un mois de salaire et fait partie intégrante de la rémunération des salariés depuis un accord d’entreprise datant de 1983. Les salariés se sont donc réunis ce jeudi matin en Assemblée générale pour déterminer leur position suites aux propositions de la direction.

« 95% des quelques 200 salariés de Fram Tour-Opérateur sont en grève, précise Marie Benazet, déléguée du personnel et représentante syndicale au CE. Il s’agit de la première grève depuis 1955. Depuis le début du mouvement, les pertes pour le groupe s’élèvent à plusieurs centaines de milliers d’euros. Tous les salariés en sont conscients. Certains travaillent chez Fram depuis 30 ans, mais on ne veut pas lâcher. » Ce matin, durant près de trois heures, les salariés ont donc étudié les propositions de la direction.

À la sortie, Laye Simakha, délégué syndical de Voyages Fram, délégué du personnel et secrétaire adjoint du CE donnait la position des salariés. « Georges Colson propose toujours 50% de la prime et l’examen des situations au cas par cas selon les difficultés des uns et des autres. Il propose, je cite « d’étudier les dossiers personnels critiques sur la base de critères objectifs ». Mais quels sont les critères ? Il s’engage aussi à ouvrir les discussions sur la situation sociale au sein du groupe après la nomination du nouveau président du directoire. »

La réunion téléphonique n’a abouti à aucun accord. Georges Colson maintient sa proposition de verser 50% de la prime. Les salariés s’y opposent et poursuivent leur grève. Ils comptent proposer « l’étalement de la prime sur 2011 et 2012 » comme l’annonce Marie Benazet. Contacté, Georges Colson n’a pour l’instant pas donné suite à notre demande d’interview. Le Conseil de surveillance qui doit se tenir vendredi 16 décembre sera justement l’occasion de présenter le nouveau président du directoire. Le nom d’Olivier de Nicola, ex-patron de Thomas Cook revient régulièrement pour succéder à Antoine Cachin.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s