Grève chez Altadis à Vandoeuvre

L’Est Républicain, 15 décembre 2011 :

Rien ne va plus chez le distributeur de cigarettes en proie à la grogne sociale. En cause : les négociations salariales obligatoires qui achoppent sur les augmentations.

Au téléphone, la standardiste répond que le site vandopérien (54, environs de Nancy) d’Altadis distribution France n’est pas en grève… Pourtant, à 10 h 30, un tiers des ouvriers professionnels quittent leur poste de travail et rejoignent ainsi le mouvement de grève national suivi par cinq des six gros centres français.

Rien ne va plus chez le distributeur de cigarettes en proie à la grogne sociale. En cause : les négociations salariales obligatoires qui achoppent sur les augmentations. « La direction nous propose 2, 2 % de hausse, quand l’inflation est de 2,3 %. Nous réclamons 2,4 %. Les dividendes versés aux actionnaires, eux, ne cessent de croître », précise Thierry Le Roux, délégué syndical CGT du site meurthe-et-Mosellan. « Aucune des cinq organisations syndicales n’a d’ailleurs signé la proposition », appuie Eric Comparot,secrétaire général de l’Union fédérale CGT des personnels de tabac. Il balaie d’un revers de manche la communication fournie clef en main par Altadis Distribution France. Qu’elle porte sur les augmentations proposées, selon la direction de 2,2 % à 3,42 %, ou sur «la mise en place d’un dispositif garantissant la disponibilité des stocks». « On fait dire aux chiffres ce qu’on veut… A Paris et dans le Rhône, cela commence à être chaud pour les buralistes ! », assure Eric Comparot.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s