Archives quotidiennes : 09/12/2011

Genève : Un nouveau cas de dumping salarial découvert

Quand la lutte pour la défense de l’égalité pour les travailleurs étrangers concerne des ouvriers français.

ATS, 9 décembre 2011 :

Quatre ouvriers français employés par une entreprise française sur un chantier à Genève étaient payés 10,50 euros de l’heure. Il s’agit d’un nouveau cas « scandaleux de dumping social et salarial », a dénoncé lundi le syndicat Unia.

Lire la suite

Publicités

Linda, Rom et sans papiers, est Meilleure apprentie de France

AFP, 9 décembre 2011 :

Elle est rom et sans papiers, vit dans un squat en banlieue parisienne. Mais le cliché s’arrête là. Linda Mihai, 21 ans, est aussi Meilleure apprentie de France. Elle raconte son histoire dans un français quasi-parfait.

« Quand on a une chance, il faut la saisir », dit à l’AFP la jeune femme, silhouette menue et longs cheveux bruns. « Ma mère m’a dit : fais ce que tu veux, fonce! ».

Linda Mihai a suivi le conseil. Elle a décroché le titre de Meilleure apprentie dans sa spécialité, le pressing, en 2010, cinq ans après son arrivée en France, et prépare aujourd’hui un brevet de maîtrise avec un centre de formation du Greta et une boutique parisienne d’une grande entreprise où elle travaille.

Lire la suite

La République Islamique d’Iran impliquée dans la répression en Syrie

MediArabe, 9 décembre 2011 :

Le quotidien koweïtien « Al Seyassah » cite ce vendredi un officier de l’Armée Syrienne Libre (ASL), rencontré aux Emirats Arabes Unis, selon lequel « 120 combattants d’élite du Hezbollah, dont un parent de Hassan Nasrallah (l’un de ses beaux-frères) et un cousin du député Hussein Hajj Hassan, ont été tués dans les combats en Syrie au cours des derniers mois, ainsi qu’une quarantaine de Gardiens de la révolution iranienne. Des dizaines d’autres combattants aurait également été blessés ».

Selon les mêmes sources, « les noms des blessés et les hôpitaux militaires dans lesquels ils sont soignés ont été listés et fournis à l’ASL par les officiers du renseignent de l’armée de l’air qui ont fait défection récemment à Idlib ». Le quotidien ajoute que « plusieurs cadavres des combattants du Hezbollah ont été évacués vers l’Iran par des avions de transport militaire. Ils ont été enterrés dans la République islamique pour éviter de provoquer la colère de leurs proches au Liban et l’affaiblissement du Hezbollah ».

Lire la suite

Algérie : La chasse aux migrants fait des orphelins

El Watan, 9 décembre 2011 :

Par téléphone. Il ne leur reste plus que ce moyen pour entendre la voix de leurs petits. Depuis mercredi soir, Michelle Gono, Aminattou Diolo, Yango Christelle Yalande, Koumassok Barrack Sarrah Beauté et Kotin Mbibo Laure sont abandonnées à la rudesse du désert du Sahara dans la localité de Tin Zaouatine, à Tamanrasset.

Elles sont cinq Subsahariennes à avoir subi le même sort, en se résignant à laisser leurs enfants derrière elles, à Oran, afin de leur épargner un voyage pénible et le néant qui les attend au bout. A une quarantaine de kilomètres des frontières algériennes, ces mères, dont une qui vient d’accoucher, sont livrées à elles-mêmes. «On nous a jetées en plein désert !» lâche une de celles que nous avons réussi à joindre par téléphone. «Nous n’avons pas de toit ; on dort à même le sol et nous n’avons rien à manger, sinon du pain et l’eau du robinet», raconte une autre mère, également jointe par téléphone. Le ton est digne mais l’inquiétude palpable. «Nous ne savons pas si nous allons rentrer chez nous, nous n’avons rien chez nous», explique-t-elle. Une fausse note confère quelque chose de poignant à son accent chantant. «Nous voudrions rejoindre nos enfants, au nord.» C’est-à-dire à Oran, où elle a été arrachée à son enfant et à son mari. Lorsque Michelle Gono se présenta, le 11 novembre dernier, au service de maternité du Centre hospitalier universitaire d’Oran pour accoucher de son deuxième enfant, elle ne se doutait pas qu’elle allait être traînée, elle et son nouveau-né Jouana, en direction du siège de la sûreté de wilaya, dès le lendemain de son accouchement.

Lire la suite

Le Front Comtois en procès à Montbéliard

Une bonne cinquantaine de personnes se sont rassemblées le 8 décembre à l’appel du Collectif Antifa devant le tribunal de Montbéliard. Ce matin-là se tenait en effet le procès contre le groupuscule néo-nazi « Front Comtois », poursuivi par onze organisations syndicales (dont l’UL CGT du Pays de Montbéliard), politiques et associatives pour « incitation à la haine et à la discrimination raciales ».

Pour le Collectif Antifa du Pays de Montbéliard il s’agit, à la fois par la plainte déposée que par la présence militante, de refuser la banalisation du racisme, racisme qui, comme cela a été précisé lors des prises de parole à la fin du rassemblement, vise à diviser la classe ouvrière pour le plus grand profit des patrons. Le Pays de Montbéliard, d’ailleurs, est une illustration flagrante que « les prolétaires n’ont pas de patrie ». C’est depuis toutes les régions de France, d’Italie, de Pologne ou du Portugal, du Maghreb, des Balkans, d’Anatolie et d’ailleurs que des dizaines de milliers d’ouvrières et d’ouvriers ont versé et continuent de verser leur sueur sur les chaînes de Peugeot et des usines de la sous-traitance. Ceci est tellement clair, que la Procureur de la République elle-même a rappelé dans sa plaidoirie que la richesse du Pays de Montbéliard vient entre grande partie de la force de travail de plusieurs générations d’immigré(e)s de toute origine.

Lire la suite

Maroc : les travailleurs des centres d’appel s’organisent

Extraits de « La Vie Eco », 9 décembre 2011 :

Une grève de 4 jours à Total Call a marqué le premier mouvement pour un centre d’appel qui travaille avec l’étranger. Les revendications portent sur l’augmentation des salaires et l’amélioration des conditions de travail. Après la création en 2008 du premier syndicat dans un centre d’appel au Maroc, qui a été affilié par la suite à la CDT, la syndicalisation jusqu’alors inconnue de ce secteur a fini par gagner du terrain. En témoigne la récente grève qu’a connue Total Call, première en son genre pour un centre d’appel qui travaille pour des donneurs d’ordre français. Presque dix ans après l’ouverture du premier centre d’appel au Maroc, le métier de téléopérateur connaît donc une mutation.

Destination prisée par les entreprises de tout bord, le Maroc a offert et offre une plateforme de choix pour les métiers de l’offshoring et notamment ceux liés aux centres d’appel. (…)  Aujourd’hui, les employeurs doivent répondre à une demande de carrière avec des impératifs sociaux, comme c’est le cas de tous les autres secteurs.

Lire la suite

Villeneuve-sur-Lot : La lutte paie au lycée Couffignal

La Dépêche, 9 décembre 2011 :

Villeneuve-sur-Lot (Lot-et-Garonne) : La grève s’est achevée hier matin au lycée Couffignal. L’assemblée générale quotidienne des personnels grévistes a conclu, à l’unanimité, à la reprise du travail. Les professeurs ont donc repris les cours avec les élèves présents et l’administration de l’établissement a prévenu les élèves absents de ce retour à la normale après une semaine de mobilisation. Une mobilisation jugée exceptionnelle par les personnels grévistes.

Thierry Larue, responsable FSU-SNUEP au lycée Louis-Couffignal, saluait la capacité de réaction au sein de l’établissement, « c’est le seul établissement qui a bougé véritablement. Nous avons réagi très vite et très fort. Mais on a reçu aussi le soutien de beaucoup de monde à Villeneuve, des parents d’élèves, des élus et d’une part importante de la population ». Des Villeneuvois qui ne comprenaient pas pourquoi un sort aussi délicat était réservé à un établissement qui forme des jeunes pour un monde professionnel demandeur de main-d’œuvre formée. Hier, la grève a pris fin, à la suite des retours d’information venus du rectorat. « On a obtenu gain de cause sur l’essentiel des craintes que nous avions : le Bac pro maçonnerie est maintenu ; pas de réduction à une demi-section pour le Bac pro étude du bâtiment, idem pour le CAP électrotechnique ».

Lire la suite