Egypte : Manifestation place Tahrir contre le pouvoir militaire

AFP, 25 novembre 2011 :

Des dizaines de milliers d’Egyptiens se sont rassemblés vendredi au Caire pour réclamer à nouveau le départ du pouvoir militaire, qui a nommé comme Premier ministre Kamal el-Ganzouri, 78 ans, un ancien chef de gouvernement sous Hosni Moubarak rejeté par les manifestants.

Des manifestants réunis sur la place Tahrir du Caire, en Egypte, le 25 novembre 2011

Cette manifestation dite « de la dernière chance » s’est déroulée sans violences, après plusieurs jours marqués par de graves affrontements au Caire et dans d’autres villes, qui ont fait officiellement 41 morts et plus de 3.000 blessés.

M. Ganzouri, Premier ministre de 1996 à 1999, a souligné son « expérience dans le domaine du pouvoir » et a assuré qu’il disposerait de prérogatives « dépassant de loin » celles de ses prédécesseurs.

Confronté à la plus grave crise depuis la chute de M. Moubarak en février, il a déclaré qu’il ne présenterait pas son équipe gouvernementale avant le début du scrutin législatif, qui doit s’ouvrir lundi, dans un climat tendu.

Cet économiste formé aux Etats-Unis succède à Essam Charaf, nommé en mars et dont le gouvernement a jeté l’éponge face à l’ampleur de la crise.

M. Ganzouri, ancien fidèle de Hosni Moubarak, été immédiatement rejeté par les manifestants de la place Tahrir. Des centaines d’entre eux ont bloqué dès vendredi soir l’entrée du siège du gouvernement pour empêcher M. Ganzouri d’y pénétrer, et s’apprêtaient à camper sur place.

« Dégage! », « Ganzouri est un feloul (vestige) », « Révolution! » scandaient les manifestants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s