Archives quotidiennes : 24/11/2011

Un jeune antifasciste assassiné à Dnipropetrovsk

Communiqué des Antifascistes de Dnipropetrovsk publié sur le site Avtonom, 25 novembre 2011 :

Le 18 novembre, Mikhail Norokha, jeune antifasciste de 17 ans, a été assassiné à Dnipropetrovsk (Ukraine). Son corps a été retrouvé à 8 mètres d’un immeuble de 16 étages abandonné. Sa mort est due à de multiples fractures et à une hémorragie interne qui ont résulté de sa chute. Bien qu’il soit tombé sur le dos, son nez était cassé et il portait aussi des marques sur le visage. On a aussi retrouvé des traces de gaz lacrymogènes sur ses habits et son manteau était déchiré ce qui est une preuve de plus que ce n’était pas un suicide. Mikhail avait encore sur lui son téléphone portable, ses papiers et de l’argent, les assassins ne lui ont rien pris.

Mikhail avait été agressé plusieurs fois par des nazis dans le passé. Il a été poignardé deux fois ces dernières années. (…) Les antifascistes de Dnipropetrovsk sont certains que ce sont des nazis qui ont causé cette tragédie.

Publicités

Les ouvriers de la Fonderie du Poitou Alu votent une grève illimitée

L’Usine Nouvelle, 24 novembre 2011 :

Le conflit a repris ce jeudi 24 novembre dans l’usine de Montupet. Les salariés dénoncent la baisse des commandes de leur principal client, Renault.

Le précédent conflit a pris fin il y a un mois à peine. Il avait duré deux mois. Quelle sera l’issue cette fois-ci pour la Fonderie du Poitou Alu ? Réponse le 30 novembre prochain lors de l’audience au tribunal de Nanterre.

En effet, ce 24 novembre, l’administrateur judiciare Hélène Bourbouloux a indiqué qu’elle envisageait de demander le placement en liquidation judiciare avec poursuite d’activité, lors de cette audience.

Lire la suite

Mouvement contre le voile obligatoire en Iran

Site de Maryam Namazie, 24 novembre 2011 :

Aujourd’hui est le début en Iran du mouvement anti-hidjab 5 sur 5.

A partir d’aujourd’hui, tous les jeudis (jeudi se dit ‘panjshbabeh’ en perse et le chiffre 5 dans son nom) à 17 heures, les femmes retireront leurs voiles pendant cinq secondes dans les villes iraniennes de Téhéran, Mashhad et Chiraz.

Sur le panneau : "Porter le voile islamique est obligatoire"

Comme le voile est obligatoire en Iran, ce temps court permet une action de masse sans de nombreuses arrestations. Les organisatrices ont appelé les femmes des autres villes à se joindre à elle.

Lire la suite

Grève de 24h chez Allan Candy : «No money, no candy!»

Granby en région, 24 novembre 2011 :

Les employés de l’usine de bonbons Allan Candy de Granby (Canada) sont sur le trottoir jusqu’à demain midi pour une grève de 24 heures. Syndicat et employeur négocient depuis le 6 mars et n’ont toujours pas pu s’entendre sur un nouveau contrat de travail.

«C’est simple: c’est no money, no candy!», a lancé le président du syndicat Sylvain Amirault. Selon lui, les deux partie seraient encore assez loin d’une entente.

Sylvain Amirault qualifie le débrayage de 24 heures de «journée d’étude» en attendant la réaction de l’employeur. «Ils nous ont dit qu’ils n’avaient plus rien à nous dire», ajoute celui qui juge que c’est à l’entreprise de relancer les négociations.

Lire la suite

Egypte : Une journaliste agressée par la police

Europe 1, 24 novembre 2011 :

Une éditorialiste américano-égyptienne renommée accuse la police égyptienne d’agression sexuelle.

C’est sur Twitter que Mona al-Tahawy a publié son calvaire. Cette éditorialiste américano-égyptienne renommée, récompensée par plusieurs prix, a été arrêtée lors de sa participation aux manifestations place Tahrir au Caire, mercredi.

Incarcérée, elle détaille sur le site de micro-blogging, celui-là même auquel de nombreux Egyptiens avaient eu recours lors de la révolution de l’hiver dernier, les agressions qu’elle a subies pendant sa détention de 12h.

Lire la suite

Portugal : « l’offensive est brutale, la grève est générale ! »

AFP, 24 novembre 2011 :

Contre les coupes salariales et la précarité provoquées par la cure d’austérité imposée au Portugal, des milliers de personnes en colère sont descendues jeudi après-midi dans les rues de Lisbonne, à l’appel des syndicats et des mouvements d' »indignés ».

« Le gouvernement est en train de détruire le pays », s’écrie Anabela en empoignant le drapeau rouge de la CGTP, une des confédérations syndicales ayant appelé à la grève générale qui a quasiment paralysé le Portugal jeudi.

« On perd notre pouvoir d’achat, personne n’achète et personne ne vend rien… on va couler ! », s’exclame cette femme de 45 ans, employée du Métro de Lisbonne, qui dit avoir perdu plus de 20% de son salaire en conséquence des plans d’austérité successifs adoptés au Portugal depuis l’an dernier.

Lire la suite

Grèves chez Arkema

AFP, 24 novembre 2011 :

Les salariés de plusieurs sites d’activité du chimiste français Arkema, dans le Sud-Est, se sont mis en grève après l’annonce, mercredi, de la cession de ses activités vinyliques au groupe Klesch, a-t-on appris jeudi de source syndicale.
« Depuis hier soir (mercredi), les salariés sont en grève à Fos-sur-Mer et Lavera (Bouches-du-Rhône), Saint-Auban (Alpes-de-Haute-Provence) et Saint-Fons (Rhône) », a indiqué à l’AFP Jean-Marie Michelucci, délégué CGT à Arkema et au sein du comité syndical de l’union régionale des industries chimiques.

« Dès qu’ils ont appris la nouvelle, ils se sont spontanément arrêtés de travailler », inquiets de l’avenir de leur entreprise et du profil du repreneur, le gestionnaire de fonds américain Gary Klesch, basé à Genève, selon la même source.

« On n’a aucune information sur les capitaux mis en jeu, alors que dans la chimie, en particulier la chlorochimie, les entreprises sont fortement capitalistiques. Klesch, ce n’est pas un industriel. Il a notamment travaillé dans le passé avec les chaussures Myrys et ça s’est fini par 180 licenciements secs », a ajouté M. Michelucci.

Lire la suite