ArcelorMittal : Appel à une journée d’action européenne le 7 décembre

Le Quotidien, 23 novembre 2011 :

La fédération européenne des travailleurs de la métallurgie (FEM) appelle les salariés d’ArcelorMittal à une journée d’action le 7 décembre, alors que la direction du sidérurgiste a jugé mardi « pas sérieux d’envisager de perturber la production » dans la situation actuelle.

Jugeant la demande en acier insuffisante, ArcelorMittal s’est lancé dans « un plan d’optimisation de ses actifs » en faisant tourner en priorité ses usines les plus rentables. Cela s’est traduit par la mise en veille de plusieurs hauts-fourneaux en Europe, notamment les deux de Florange en Lorraine, et de différentes lignes de production. Le groupe a aussi décidé de fermer définitivement les hauts-fourneaux de Liège en Belgique. « Pour faire entendre leur profonde indignation et inquiétude sur la fermeture d’usines, les plans de restructurations et les suppressions d’emplois qui menacent la viabilité » du premier sidérurgiste européen et mondial, la FEM a appelé les différents syndicats nationaux du groupe à une journée d’action européenne le 7 décembre. En France, les syndicats CGT-CFDT-CFE-CGC et FO appellent à se joindre à cette journée.

« Les actions pourront prendre la forme de débrayages ou de grèves, de manifestations et de rassemblements », indique, dans un communiqué, la fédération, qui appelle aussi les sous-traitants d’ArcelorMittal à se mobiliser. « Il n’est pas sérieux d’envisager de perturber la production dans l’environnement économique incertain que nous traversons actuellement », a réagi dans une déclaration écrite ArcelorMittal, assurant resté « fortement engagé dans le maintien d’un dialogue social solide ». « La demande d’acier en Europe est toujours à environ 75% des niveaux d’avant-crise. Il serait plus préjudiciable à la viabilité sur le long terme d’ArcelorMittal en Europe d’ignorer cette réalité économique », affirme la direction du sidérurgiste.

Le LCGB-SESM appelle tous ses membres à une grève

Le LCGB-SESM participera à la journée d’action européenne qui aura lieu le 7 décembre 2011 dans le secteur de la sidérurgie et appelle tous ses membres ce jour-là à une grève d’avertissement.

Le LCGB-SESM doit également déplorer que le représentant du gouvernement luxembourgeois au sein du Conseil d’Administration d’ArcelorMittal n’a pas su intervenir pour garantir la pérennité des activités d’ArcelorMittal Rodange et Schifflange.

Par conséquent, le LCGB-SESM demande que le modèle social luxembourgeois (CDR, préretraites) soit maintenu afin de sauvegarder les existences des salariés concernés par l’arrêt de production à Rodange et à Schifflange. En outre, le LCGB-SESM demande des garanties pour le maintien de la pérennité de tous les sites sidérurgiques au Luxembourg et pour la sauvegarde des emplois sur ces sites.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s