Archives quotidiennes : 22/11/2011

Shenzhen : Grève des ouvrières de l’usine Top Form Underwear

Europe 1, 22 novembre 2011 :

Plus de 400 ouvrières d’une usine de soutiens-gorge de Shenzhen (sud) ont cessé le travail après qu’un contremaître eut invité l’un d’entre elles à « se jeter par la fenêtre et à aller mourir », a rapporté mardi le journal Xin Kuai Bao (Nouvel Express).

Mercredi dernier, le contremaître s’est emporté contre l’ouvrière parce que celle-ci, originaire de la province du Sichuan (sud-ouest), n’avait pas compris une instruction donnée en cantonais, langue orale parlée dans la province méridionale du Guangdong qui est très différente du mandarin. Les ouvrières de l’usine Top Form Underwear ont déclaré au quotidien chinois avoir été fréquemment par le passé maltraitées et insultées par ce contremaître.

Lire la suite

Grève dans les transports publics à Athènes

Dépêche AP, 22 novembre 2011 :

Les salariés du métro, du tramway et des chemins de fer électriques d’Athènes se sont mis en grève mardi pour une durée de quatre heures afin de protester contre les mesures d’austérité.

Par ailleurs, le principal syndicat du pays a appelé mardi à une grève de 24 heures la semaine prochaine, qui serait la première de cette importance depuis la désignation du gouvernement de Lucas Papadémos.

Lire la suite

Répression policière aux Etats-Unis

Fluctua.net, 22 novembre 2011 :

L’utilisation de gaz poivre contre des étudiants de l’université californienne de UC Davis, vendredi, fait grand bruit sur la toile alors qu’une manifestante de Seattle affirme avoir fait une fausse couche après avoir été frappé par des policiers.

Relayé par les réseaux sociaux et les médias, l’incident d’UC Davis a déjà accouché d’un mème centré autour du lieutenant John Pike, le policier qui asperge calmement et méthodiquement les manifestants. Les forces de l’ordre étaient chargées de disperser les étudiants, réunis pacifiquement sur leur campus pour marquer leur soutien au mouvement Occupy Wall Street, à la demande de présidente de l’Université, Linda Katehi.

Un internaute a compilé quatre des meilleures vidéos filmées par les manifestants en split screening.

Lire la suite

Egypte : Les forces de répression tirent sur les manifestants

Contrairement aux allégations des officiels du régime militaire, une vidéo du 21 novembre qui montre que les forces de répression ont ouvert le feu sur les manifestants au Caire :

Dans l’après-midi, alors que dirigeants des Frères Musulmans et de l’armée vont discuter sur les moyens d’écraser la révolte de la population égyptienne, près d’un million de manifestants sont attendus  à 16 heures, place Tahrir, au Caire.

Mohamed Hosni, Mohamed Badie, Mohamed Mahmoud : Tous des bombes lacrymogènes

Maghreb Émergent Infos, 22 novembre 2011 :

Nous reproduisons ici, traduite de l’arabe, une chronique de l’écrivain égyptien Galal Amer, paru le 22 novembre 2011 dans le quotidien Al Masri El Youm. Les bombes lacrymogènes obscurcissent la vue et les écrans de fumée obscurcissent les consciences.

Je suis un voyou, l’enfant d’un quartier populaire d’Egypte. Comme un passant, je disparaîtrai aussi soudainement que je suis apparu, car il n’y a derrière moi ni association, ni syndicat ni parti, ni clique. En mai 2010, j’ai vécu l’ère de « La Prime, Monsieur le président ! » et, en janvier 2011, celle de « Fiche le camp, Président ». J’ai lu sur les conquêtes romaine, arabe et ottomane et je me suis toujours interrogé : « Pourquoi, Dieu, sommes nous-conquis par le premier venu ? » J’ai appris la tactique chez de grands chefs de guerre et, pour moi, la pire des choses que le Conseil militaire ait jamais faites, c’est d’avoir considéré la révolution comme une offensive hostile, qu’il lui faudrait d’abord « absorber » avant de lui opposer une contre-offensive.

Lire la suite

GTP : La grève continue à Hassi-Messaoud

Liberté, 22 novembre 2011 :

La situation se durcit à Hassi-Messaoud, où 6 travailleurs ont été convoqués par le tribunal de Hassi-Messaoud, suite à une plainte déposée par la direction régionale de GTP. Les six travailleurs, accusés d’être à l’origine de ce mouvement de grève, seront entendus aujourd’hui par le tribunal. Mais déjà, un élan de solidarité s’est formé autour de ces travailleurs et une pétition circule sur plusieurs sites de travail pour les soutenir, nous ont affirmé des travailleurs, joints hier par téléphone.

Cette action intervient un jour après la réquisition du wali d’Ouargla, qui a exigé des grévistes d’assurer le service minimum pour ne pas affecter l’activité pétrolière. Cette réquisition, qui n’a pas été suivie, a été faite à la demande du directeur régional de GTP de Hassi-Messaoud. Mais nombreux sont ceux qui s’interrogent sur l’attitude du premier responsable de l’entreprise qui ne s’est pas encore déplacé à Hassi-Messaoud pour tenter de désamorcer le conflit, comme l’avait fait le P-DG de Sonatrach lors de la grève des travailleurs de Sonatrach de Hassi-R’mel. “Ce n’est pas normal qu’au huitième jour de grève, le premier responsable continue de gérer le conflit à partir de Réghaïa” (siège central de l’entreprise, ndlr), affirment nos interlocuteurs, qui citent l’exemple de Sonatrach.

Lire la suite

La grève votée à la Royal Fleet Auxiliary

Le portail des sous-marins, 22 novembre 2011 :

Le 30 novembre prochain, la Royal Fleet Auxiliary (flotte auxiliaire de la Royal Navy) devrait être touchée par des grèves après que des membres d’un syndicat de marins avaient voté en faveur d’actions destinées à protester contre des changements dans les retraites du secteur public.

La RFA emploie environ 2.000 civils sur ses navires soutenant la Royal Navy dans le monde entier. La moitié serait membre de ce syndicat.