Incendie raciste à Montbéliard

Jeudi 10 octobre 2011, la mosquée de Montbéliard a été touchée par un incendie criminel.

L’agence Reuters explique ainsi dans une dépêche du 10 octobre 2011 :

« Un incendie d’origine criminelle a fortement endommagé jeudi la mosquée de Montbéliard (Doubs), un bâtiment en préfabriqué contre lequel a été poussée une poubelle enflammée, a-t-on appris auprès des pompiers et du procureur de la République. Les pompiers sont intervenus peu après cinq heures du matin pour éteindre les flammes qui s’étaient propagées à la structure en bois du bâtiment. Un mur a dû être partiellement abattu.

« C’est incontestablement la mosquée qui était visée », a estimé le procureur de Montbéliard, Thérèse Brunisso. Trois messages manuscrits prenant la justice et la police pour cibles et signés « Les échappées belles » ont été retrouvés à proximité. Il s’agit du sixième incendie perpétré depuis la fin septembre dans l’agglomération de Montbéliard sur les lieux de laquelle on retrouve cette mystérieuse signature. Les premiers concernaient des engins ou des baraques de chantier, l’avant-dernier visait déjà la mosquée, quand une camionnette de l’association gestionnaire a été incendiée le 3 octobre. »

Un article du journal « Le Pays« , daté du 11 novembre, rapporte les propos de Oahi Gherabi, président de la mosquée « Les dégâts auraient pu être beaucoup plus graves. Il aurait pu y avoir mort d’homme ».

L’incendie est non seulement clairement criminel, mais revendiqué comme l’écrit le journal « Le Pays » :

« Des papiers signés Échappées belles ont été retrouvés sur les lieux évoquant une police qui ne fait pas son travail, la justice qui est injuste.

Au début du mois d’octobre, toujours à l’heure de la prière du matin, les fidèles avaient découvert la carcasse carbonisée d’une camionnette, offerte à la mosquée. Mais la communauté voulait croire à un acte isolé de fêtards avinés avant de découvrir des feuilles de papier avec un sigle et des inscriptions racistes, dont un « Ras-le-bol des bougnoules ». Les documents portaient déjà la signature d’Échappées Belles. »

Difficile de ne pas voir les motivations racistes de cet incendie criminel. Tout comme lorsque dans les années 1930 des synagogues étaient incendiées, c’est, au delà d’une question de religion, toute une catégorie de la population qui est ainsi visée et menacée en raison de ses origines.

Notons que depuis plusieurs mois, l’Union Locale CGT du Pays de Montbéliard, avec d’autres organisations syndicales et des associations anti-racistes, se mobilise et lutte contre les agissements et les appels à la haine raciale des néo-nazis du « Front Comtois ».

Une réponse à “Incendie raciste à Montbéliard

  1. Pingback: Audicourt : la mairie PS annule un concert anti-raciste ! | Solidarité Ouvrière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s