Archives quotidiennes : 06/11/2011

Solidarité avec Ruben Gonzalez

La Bataille Socialiste, 5 novembre 2011 :

Le mardi 1er novembre a redémarré la campagne contre la criminalisation et le harcèlement du dirigeant syndical de Ferrominera: Ruben Gonzalez. Comme vous le savez, Gonzalez est devenu célèbre lorsqu’après une grève dans l’entreprise d’État de production et d’exportation du minerai de fer, exigeant le paiement des salaires impayés et l’application de la négociation collective du travail, il fut arrêté en septembre 2009 et fit 14 mois de prison. Le 28 Février 2011 il avait été condamné à 7 ans et 6 mois, une décision qui a déclenché un mouvement tel qu’il y avait eu annulation, le leader syndical restant astreint à se présenter régulièrement au tribunal dans l’attente d’un nouveau procès.

Le 9 Juin lors d’une réunion aux portes de l’entreprise, dans la confusion, le travailleur Renny Rojas a été assassiné. Des témoins ont identifié l’auteur du crime, mais plusieurs porte-parole régionaux du gouvernement bolivarien et du syndicat jaune ont accusé Ruben Gonzalez d’avoir orchestré l’assassinat. Ce mois-ci, Gonzalez a reçu une assignation à comparaître pour témoigner sur l’affaire, la tendance « officialiste » dirigée par Alfred Spooner en profitant pour fabriquer une fausse déclaration de la «junte de direction» de Sintraferrominera accusant Gonzalez d’assassinat. À ce point du récapitulatif, nous nous devons de rappeler que Rubén González est élu Secrétaire Général de Sintraferrominera, et vu la proximité des élections, où il semble devoir être réélu, le gouvernement a déployé diverses stratégies pour contrôler le syndicat d’en haut et du dehors, avec par exemple la suspension d’une élection par ordre du Conseil national électoral (CNE), dans un nouvel exemple d’ingérence étatique dans les questions relevant de la liberté d’association.

Lire la suite

Publicités

Leur réponse à nos revendications : La répression

Editorial de « Communisme-Ouvrier » n°14, bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

On présente souvent la Grèce comme la première démocratie du monde. Cette démocratie a alors montré sa vraie image lors des deux jours de grève générale des 19 et 20 octobre 2011. Sans parler des nombreuses manifestations dans chaque ville de Grèce, des occupations de bâtiments publics et de ministères par des groupes de travailleurs, des grèves qui ont commencé avant et continué après les deux jours de grève générale (marins du Pirée, salariés des transports en commun et éboueurs à Athènes, travailleurs de la presse et des médias, etc.), ce sont au moins 100.000 personnes qui se sont rassemblées dans les rues d’Athènes le 19 octobre et se sont dirigées vers le parlement. Voilà donc l’image de leur démocratie : des centaines de milliers de manifestant(e)s, une mobilisation de l’ensemble du monde du travail contre de nouvelles mesures d’austérité, et, protégés par les forces de police anti-émeutes, quelques députés, soi-disant représentants de la population, qui décident, une fois encore, de faire payer ouvriers, chômeurs et retraités le prix du remboursement de la dette des capitalistes : baisse des retraites supérieurs à 1.200 euros, chômage technique pour 30.000 salariés du secteur public, baisse du seuil minimum d’imposition à 5.000 euros par an (au lieu de 8.000), etc. Pour tenter de calmer la population, Papandréou a finalement annoncé la tenue d’un référendum sur le nouveau plan d’austérité. Ce n’est en rien une garantie pour les travailleurs, ni une victoire, mais cette simple annonce a provoqué les cris d’indignation de bien des chefs d’Etats, de gouvernements et de politiciens en Europe.

Voilà bien leur conception de la démocratie, une poignée de parlementaires, protégés par une armée de flics, qui imposent des mesures d’austérité à la majorité de la population dans le seul intérêt d’une petite minorité de capitalistes.

Lire la suite

Paris : Manifestation contre les violences faites aux femmes

Citizenside, 5 novembre 2011 :

Plusieurs milliers de militantes féministes ont défilé samedi à Paris pour dénoncer les violences infligées aux femmes, et réclamer une loi-cadre et de réels moyens d’appliquer la législation.

Lire la suite

Appel à la grève au Crédit Agricole du Nord à partir de mardi

Ma Ville, 6 novembre 2011 :

Les syndicats FO et CFDT du Crédit Agricole Nord de France appellent les 2 670 salariés de la banque à un mouvement de grève à compter de ce mardi 8 novembre. Deux revendications sont mises en avant. FO et la CFDT considèrent que le poids de l’intéressement dans la rémunération globale des salariés est trop important. Elles militent pour un rééquilibrage des salaires dans un contexte de baisse des résultats attendus dans les deux prochaines années qui peut se traduire par des baisses de revenus significatives. Les deux syndicats réclament également une révision du niveau d’exigence et des objectifs de la politique commerciale. Le personnel est invité à participer à une assemblée générale à 10 h sur le parking du siège lillois, 10, avenue Foch.

Israël : Appel à la grève illimitée dans la fonction publique

Reuters, 5 novembre 2011 :

Une grève illimitée lancée à l’appel du principal syndicat du pays devrait paralyser Israël lundi, notamment les transports, les administrations publiques, les universités, les banques et la Bourse.

Le conflit porte sur le statut de quelque 250.000 vacataires de la fonction publique, dont le syndicat Histadrut réclame la titularisation.

La grève débutera à 06h (heure locale) et l’aéroport international Ben-Gourion, près de Tel-Aviv, fermera deux heures plus tard.

Lire la suite

Non au SMIC à perpétuité dans les centres d’appels

Appel à une journée de mobilisation avec des débrayages le 1er décembre 2011

Dans la continuité de la journée du 20 juin 2011, où des milliers de salarié-e-s s’etaient mobilisé-e-s pour dire « ça suffit », la CFDT, la CGT et SUD, lance un appel à la mobilisation le jeudi 1er Décembre 2011.

Cet appel doit se traduire par des débrayages massifs durant 1h à plus selon affinités, l’organisation de rassemblements partout où cela est possible et des conférences de presses sur tout le territoire.

Le tract CFDT-SUD-CGT :

http://www.sudptt.org/centresappels/IMG/pdf/STBchePrestataires_ActionsCentreAppels1erdec11.pdf