Sept jours de grève au musée d’Orsay

Communiqué de SUD Culture, 27 octobre :

Pour compenser les 30 emplois détruits à Orsay par la RGPP, pour ouvrir les 2000 m2 supplémentaires dans des conditions acceptables pour les publics, le service, la sécurité des oeuvres et des personnes et les conditions de travail, c’est au bas mot une quarantaine de postes qui auraient été nécessaires. Soutenus par
leurs organisations syndicales (CFDT Culture, CFTC Culture, CGT Culture, Fipmc et SUD Culture Solidaires) les agents d’Orsay en demandaient 20 !

Ces revendications étaient donc modestes au regard des besoins indispensables au fonctionnement d’un musée qui se veut une forte vitrine, y compris au niveau international.

Il aura cependant fallu attendre sept jours et trois réunions avec différents niveaux du Ministère de la Culture pour que les responsables de ce dernier daignent enfin répondre concrètement aux revendications. Une nouvelle fois, ils ont montré leur haute conception du dialogue social qui consiste à tenter de laisser pourrir la situation pour ne rien lâcher.

La médiatisation de ce mouvement, le succès d’estime témoigné par les visiteurs qui ont bien compris qu’ils bénéficieraient de toutes les avancées qui seraient obtenues, la pitoyable communication de l’établissement cherchant à minorer l’importance du nombre de grévistes ont finalement abouti à une véritable
réunion de négociations hier mercredi. Une délégation des grévistes d’Orsay avait décidé d’appuyer l’intersyndicale en étant présente rue de Valois.

Une nouvelle fois, représentants syndicaux et délégation d’agents ont eu droit au désormais traditionnel service d’accueil constitué d’une escouade policière. Celle-ci avait ordre d’évacuer en dehors du périmètre ministériel la délégation des agents d’Orsay. De plus, elle a barré, pendant quelques minutes, l’accès du
ministère à une partie de la délégation intersyndicale. SUD Culture Solidaires dénonce avec force cette volonté de faire de notre ministère une place-forte qu’il faut protéger contre la délinquance de celles et ceux qui osent revendiquer.

Après ces préliminaires, la délégation intersyndicale a pu enfin s’installer, à 15h45, face à celles du ministère et du musée d’Orsay. Au cours de deux interventions successives, l’intersyndicale a présenté de nouveau les revendications des agents en grève et exposé quelques solutions de bon sens aptes à les satisfaire.

A 17 h, le ministère a rendu son verdict : refus les 20 postes demandés. Il s’est cependant engagé à pourvoir une quinzaine d’emplois agents titulaires, mais selon un calendrier plus accéléré que celui précédemment annoncé et adapté au plus près des besoins.

Ces emplois se décomposent en :

  • *5 agents recrutés par la procédure dite RQTH (Reconnaissance de la Qualité de Travailleurs Handicapés) qui s’effectuera dès le 2 novembre 2011.
  • 8 postes de titulaires. L’avancée concerne l’acceptation des propositions de l’intersyndicale pour obtenir ces postes : la date d’arrivée de ces derniers était initialement prévue à l’issue du concours de 2012, soit une affectation vers l’été 2012. Les postes seront finalement pourvus en faisant appel aux candidats de la liste complémentaire du recrutement sans concours d’ASM 2011 initialement prévus pour un établissement non encore ouvert. Ces 8 postes seront rendus au sortir du concours de 2012. Pourront également être affectés sur ces huit emplois des candidats ayant demandé une mutation ou un détachement pour le musée d’Orsay.
  • Plusieurs des agents (1 ou 2 ?) actuellement affectés au SCN MuCEM à Paris pourraient rejoindre rapidement l’établissement, après passage à la CAP de décembre.

D’autre part, une attention particulière sera attachée à pourvoir les postes de surveillance qui se trouveraient le cas échéant de nouveau vacants au cours de l’année 2012.

Le ministère a par ailleurs confirmé que les effectifs d’Orsay seront en 2012 stabilisés dans le cadre du budget triennal. Le plafond global de l’établissement est ainsi préservé par rapport à 2011 pour permettre l’exact maintien de la situation de l’établissement sur les effectifs actuels. L’évolution ultérieure des effectifs de l’établissement pourra être amenée à prendre en compte les non remplacements de départs à la retraite opérés précédemment.

Enfin, le ministère a demandé aux responsables d’Orsay d’engager très rapidement un dialogue approfondi sur les conditions de travail et d’établir les modalités des retenues de salaires.

Ce jeudi, les personnels du Musée d’Orsay, réunis en Assemblée Générale, après avoir analysé les propositions ministérielles, ont constaté que malgré ces avancées le compte n’y était toujours pas.

Néanmoins, considérant l’accélération du calendrier, la possibilité d’emplois vacataires pour les autres services du musée qui ne seront plus fléchés, pendant 8 mois, exclusivement à combler les besoins de l’accueil et de la surveillance, l’engagement de la direction du Musée d’Orsay d’organiser des discussions dès
aujourd’hui (conditions de travail, affectation des crédits vacataires,…), la volonté de ne pas pénaliser plus longtemps les visiteurs, l’AG des agents d’Orsay a décidé de suspendre la grève et de permettre ainsi la réouverture du musée.

Il va de soi que les agents d’Orsay resteront très vigilants et veilleront à ce que les engagements pris par le Ministère de la Culture et la Direction du Musée d’Orsay soient appliqués à la lettre.

SUD Culture Solidaires rappelle qu’une caisse de grève va être mise en place. Outre notre organisation syndicale, la CFDT-Culture et la CGT-Culture se sont engagées à l’abonder.

SUD culture Solidaires, le 27 octobre 2011.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s