Autriche : Une grève surprise obtient des avancées salariales appréciables

ICEM, 24 octobre 2011 :

Un vaste mouvement de grève a accéléré la conclusion d’un accord salarial positif dans la métallurgie autrichienne. Au matin du 18 octobre, les syndicats autrichiens PRO-GE et GPA djp, le Syndicat des salariés de l’imprimerie, du journalisme et du papier, ont obtenu par la négociation des conditions avantageuses pour 170.000 travailleurs de la métallurgie et de l’industrie.

Les hausses des salaires de 2011 iront de 4,2% à 4,4%, tandis que le salaire minimum du secteur augmentera de 80 € par mois, soit un appréciable 5,3%.  (…)

Cela a été possible grâce à des grèves stratégiques et d’avertissement, les 13 et 14 octobre, qui ont fait avancer la troisième phase de négociation du 20 au 17 octobre et forcé les employeurs à revoir leur offre salariale au-delà de 4%.

« Nos principales revendications salariales ont été rencontrées, en particulier pour les plus bas salaires, » a déclaré Rainer Wimmer, le négociateur-en-chef de PRO-GE. « Je remercie les délégués, les adhérents et leurs sympathisants qui ont permis d’obtenir ce résultat. Ce n’aurait pas été possible sans les 800 actions du travail et la pression engendrée par ces grèves. »

Ces grèves surprises devaient se poursuivre pendant la semaine du 17 octobre, mais les employeurs ont pris conscience de la détermination des travailleurs à obtenir des hausses équitables et ont marqué leur accord sur les conditions des syndicats. Cela s’est fait lors de pourparlers exploratoires organisés à la hâte dimanche 16 octobre et auxquels ont participé le président de la centrale nationale ÖGB, Erich Foglar, et le dirigeant de la principale association d’employeurs, la Chambre économique fédérale autrichienne (WKÖ).

Les deux camps sont parvenus à un accord au petit matin du 18 octobre, au terme de 14 heures de négociation.

Cet accord prévoit pour le 1er novembre des hausses de 4,4% pour les plus bas salaires, 4,3% pour la tranche intermédiaire, 4,2% pour le personnel d’encadrement et 4% pour les catégories supérieures. Par ailleurs, les salaires des apprentis augmentent de 4,3% et toutes les prestations progressent dans la même proportion.

Pour couronner le tout, le salaire minimum augmente de 5,3%, passant à 1.584 € par mois. Cet accord salarial renforcera le pouvoir d’achat de 25.000 travailleurs de l’automobile, 16.000 travailleurs de la métallurgie et la sidérurgie, 5.000 travailleurs du secteur des métaux non-ferreux, 5.000 travailleurs des services collectifs et de dizaines de milliers d’autres dans la construction mécanique, la fabrication métallique et d’autres productions industrielles.

La convention signée dans la métallurgie autrichienne va servir de référence pour 450.000 travailleurs du commerce de détail dont les syndicats ont entamé la négociation avec le patronat le 19 octobre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s