Grèce : l’austérité progresse, la rue gronde

Métro, 21 octobre 2011 :

La mort d’un manifestant hier à Athènes – un syndicaliste communiste qui a succombé à un arrêt cardiaque alors qu’il avait participé à une manifestation -, a attisé la violence dans le centre d’Athènes ce jeudi où des incidents ont éclaté en marge d’une manifestation anti-autstérité.

Alors que la rue grondait pour la deuxième journée consécutive, le Parlement grec a adopté dans la soirée, grâce aux seules voix de la majorité socialiste, la nouvelle loi d’austérité contestée.

Dans l’après-midi, les services d’urgence avaient rapporté le nombre de 16 personnes blessées dans des affrontements entre manifestants et forces de l’ordre sur la place Syntagma, qui fait face au Parlement. Selon la presse du pays, des personnes auraient été blessées sérieusement.

Une enquête a été ouverte afin de faire toute la lumière sur le décès du syndicaliste qui semble avoir été victime d’un malaise lors de la manifestation, selon les médias grecs. Ces derniers avaient affirmé, dans un premier temps, que le quinquagénaire avait été blessé avant que cette information ne soit démentie. L’hôpital, où il a été transporté, a indiqué qu’il avait été admis avec « un électrocardiogramme plat ».

Sur fonds de grève générale dans le pays, les nouvelles décisions prises par le gouvernement Papandréou mobilisent une population qui a connu depuis le printemps 2010 une série de mesures impactant directement leurs salaires et leurs conditions de travail. E

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s