Début de liberté syndicale et de droit de grève en Birmanie

Extrait de dépêche AFP, 14 octobre 2011 :

Les Birmans peuvent désormais se syndiquer et faire grève, des droits dont ils étaient privés depuis un demi-siècle, grâce à une loi entrée en vigueur cette semaine et saluée par l’opposition et les Nations unies.

Le texte voté récemment par les deux chambres du parlement, qui abolit la loi sur les syndicats de 1962, est entré en vigueur après sa signature cette semaine par le nouveau président Thein Sein, ont indiqué vendredi des responsables. « Les travailleurs auront le droit de former des organisations syndicales et de faire grève, en accord avec la loi », a précisé un responsable gouvernemental.

Cette nouvelle loi est le dernier en date d’une série de gestes politiques forts qui se sont multipliés de la part du nouveau régime birman, au pouvoir depuis le mois de mars et la dissolution de la junte militaire. Une vaste amnistie mercredi a ainsi permis de libérer quelque 200 des 2 000 prisonniers politiques du pays.

Selon le texte, les travailleurs, à l’exception des militaires et des policiers, peuvent créer des syndicats d’un minimum de 30 membres, avec un nom et un logo. Ils peuvent également organiser une grève avec un préavis de 14 jours, en précisant notamment le nombre de participants. Est exclu de ce droit de grève le personnel de services jugés essentiels (distribution de l’eau et de l’électricité, services de santé, télécommunications, pompiers). La loi permet toutefois d’empêcher la fermeture des lieux de travail.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s