Algérie : Appel à la grève dans l’éducation

El Watan, 10 octobre 2011 :

Cinq syndicats autonomes du secteur de l’éducation observent, à partir d’aujourd’hui, une grève illimitée pour certains et reconductible pour d’autres, pour leurs revendications socioprofessionnelles.

Les initiateurs de cette action de protestation s’attendent à une forte mobilisation qui serait motivée par l’adhésion de la majorité des syndicats du secteur à une plateforme de revendications commune, visant en premier lieu l’amélioration du pouvoir d’achat des travailleurs. La dernière annonce faite par un responsable du département de l’Education concernant l’attribution de plusieurs primes au profit des travailleurs du secteur n’a pas dissuadé les protestataires. L’action est maintenue par le Conseil des lycées d’Algérie (CLA), l’Union nationale des personnels de l’éducation et de la formation (Unpef), le Syndicat national des travailleurs de l’éducation (SNTE), le Conseil national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Cnapest) et le Syndicat national autonome des professeurs de l’enseignement secondaire et technique (Snapest), qui entament à partir d’aujourd’hui un débrayage national.

Pour les représentants des travailleurs, les attentes ne se limitent pas au régime indemnitaire : «Même si M. Benbouzid a annoncé une mise à niveau du régime indemnitaire, les questions cruciales telles que la révision du statut de l’enseignant et les modalités de gestion des œuvres sociales ainsi que l’établissement d’une retraite après 25 ans de service restent en suspens», souligne M. Larbi, porte-parole du Cnapest. Le CLA est au même degré de mobilisation. «Il n’y a rien de concret. Ce qui a été annoncé est un ensemble de primes et indemnités dont ont bénéficié auparavant des fonctionnaires des autres secteurs de la Fonction publique. Le ministère a, certes, annoncé son intention d’aligner les travailleurs de l’Education sur les autres fonctionnaires, mais pour le moment, il n’y a rien d’officiel», précise Iddir Achour, secrétaire général du CLA, qui est partant pour une grève de trois jours reconductible.

Ce syndicat tiendra mercredi son conseil national pour statuer sur la suite à donner au mouvement de protestation, précise le même syndicaliste. De son côté, le Snapest juge «insuffisantes» les mesures décrétées par le ministère et maintient son appel à la grève illimitée à partir d’aujourd’hui. «Le conseil national du Snapest estime que les primes et autres indemnités annoncées par la tutelle restent en deçà des attentes des enseignants. Plusieurs lacunes sont également à prendre en charge, concernant notamment notre statut qui définit notre plan de carrière, les œuvres sociales et la retraite. Ce que nous allons défendre bec et ongles», soutient M. Meriane, porte-parole du syndicat précité. Les travailleurs du secteur attendent des résultats concrets à travers cette action. 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s