Etats-Unis : Manifestations contre le militarisme et la crise du capitalisme

AFP, 9 octobre 2011 :

Le musée national de l’air et de l’espace de Washington a dû être fermé samedi après-midi après que des manifestants anti-guerre ont essayé de pénétrer dans le bâtiment, provoquant des échauffourées, rapporte une porte-parole du musée.

Manifestation à New York le 8 octobre. Sur la pancarte : "la guerre de classe, une guerre pour mettre fin à toutes les guerres"

Une personne a été arrêtée lors de la mêlée mettant en cause entre 150 et 200 protestataires et six gardiens, selon la même source, ajoutant que l’un d’eux avait fait usage d’un gaz poivre pour repousser les manifestants.

Les organisateurs de la protestation ont expliqué que la tentative d’intrusion dans le musée faisait partie des manifestations contre la guerre en Afghanistan, qui a commencé il y a dix ans.

«Avec le mouvement Occupy Wall Street, il s’agit d’une volonté du peuple de descendre dans la rue dans le pays pour exiger la justice sociale et économique, ainsi que la fin des guerres immorales en Irak et en Afghanistan», expliquent les organisateurs dans un courriel envoyé à l’agence de presse Reuters.

Le musée, qui accueille huit millions de visiteurs par an, a été fermé à 15H15. Les responsables ont indiqué qu’il devrait rouvrir dimanche.

Par ailleurs, les «indignés» de Wall Street ont continué leur mouvement samedi à New York.

Dans la capitale financière américaine, des centaines de protestataires ont défilé de Lower Manhattan au Washington square park, situé dans le quartier de Greenwich village, où avaient eu lieu des manifestations contre la guerre au Viêtnam dans les années 1960 et 1970, afin d’essayer de monter de nouvelles tentes dans ces lieux.

Lucas Vasquez, un étudiant en tête du cortège, a expliqué que les «indignés» voulaient étendre leur campement à Washington square et à Battery parks, en promettant «de ne pas abandonner la Place de la liberté», le nom qu’ils ont donné au Zuccotti Park, non loin de Wall Street, où 250 personnes ont campé.

Dans les autres villes américaines, les défilés ont été de moindre ampleur qu’à New York.

«Nous en avons assez de voir ces gens contrôler, ou penser qu’elles contrôlent, nos vies et nos moyens d’existence», explique Kristin Thompson, institutrice de 22 ans, qui affichait son mécontentement parmi la centaine de protestataires à Mobile, dans le sud-est du pays.

À Santa Fe, dans l’État du Nouveau-Mexique, quelque 250 manifestants se sont également réunis devant une succursale de la Banque d’Amérique.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s