Lutte contre la vie chère à Mayotte

Mayotte Hebdo, 3 octobre 2011 :

La fin de semaine dernière a été marquée par deux réunions entre l’intersyndicale, les patrons des grands magasins, la Smart, la CCI, le conseil général ainsi que le préfet Degos afin de sortir de la crise de la vie chère qui est en train de paralyser l’économie de Mayotte. Dans la matinée de vendredi, la réunion portait sur les prix du gaz et des matériaux de construction. Salim Nahouda, le secrétaire général de la CGT-Ma, a fait deux propositions en qui concerne le prix du gaz et des matériaux de construction : « Que quelque soit le lieu ou l’on réside à Mayotte, que l’on puisse avoir le même prix pour le sable et le gravillon. On a aussi demandé à ce que les mètres cubes du gravillon soit abaissés, puisque c’est à Mayotte que c’est prélevé ».

Ce lundi, rendez-vous est de nouveau donné entre ces différents intervenants afin de tenter de trouver un accord. Le prix du gaz a aussi été discuté. « Total embouteille à Maurice et Somagaz embouteille à Mayotte à travers la société Cigma, qui est soutenue financièrement par la collectivité et qui bénéficie aussi d’une défiscalisation. On a demandé à voir les tarifs, mais ils ne veulent pas les donner. C’est une entreprise qui a le monopole, car il n’y a aucune autre entreprise qui la concurrence. On demande à ce que le prix du gaz soit abaissé à 20 € », réitère le syndicaliste.

D’une manière générale, l’intersyndicale sort de cette réunion avec un sentiment de frustration du fait du manque de transparence de la part des entreprises. Dans l’après-midi de vendredi, une nouvelle réunion s’est tenue avec les patrons des grandes surfaces, afin d’obtenir des baisses de prix sur les produits jugés de première nécessité. Une réunion qui a duré 8 heures et qui n’a abouti à aucun accord, comme l’exprime le préfet Thomas Degos : « Il n’y pas eu formellement de protocole d’accord à ce stade ». Cependant, le représentant de l’Etat considère que cela a été « extrêmement constructif. Il y a eu des échanges de très haut niveau, de qualité exceptionnelle, d’une technicité très importante. Ça a été long, car la matière est riche. Il y a des signaux de bonne volonté qui ont été mis en avant par la CCI, la Smart… Je dirai que c’est un Grenelle des prix à Mayotte ». Le secrétaire général de la CGT-Ma a quant à lui été moins bavard : « C’est le jeu de la négociation. Chacun essaye de tirer de son côté. On va vérifier les chiffres sur la composition des prix qu’ils nous ont soumis », s’est-il exprimé.

Vendredi, l’intersyndicale (CGT-Ma, Cisma-CFDT, Ascoma, Afoc, Solidarité mahorais et le Collectif des citoyens perdus) a envoyé un communiqué dans lequel elle a réaffirmé « la détermination dans l’unité afin d’obtenir une baisse réelle et significative des prix sur les mabawas, le poulet et le boeuf surgelé, le riz, le sucre, l’huile, la sardine, le lait, les oeufs, le sable et le gaz » et a dénoncé « l’utilisation abusive des forces de l’ordre et de l’appareil judiciaire comme moyen de pression contre les manifestants pour légitimer leur impuissance à donner des réponses claires sur les revendications légitimes des Mahorais ». Ce samedi, le centre de Mamoudzou a encore été perturbé, et la grève continue ce lundi, tandis que deux autres réunions ont été programmée à 11h et 14h30…

Une réponse à “Lutte contre la vie chère à Mayotte

  1. je trouve que la grève est bien suivie par l’ensemble des travailleurs même si certains sont obligés du fait leur lieu de travail est fermé. les négociations se font avec beucoup de finesse et de prudence. les grévistes doivent continuer avec l’esprits de construire et non de détruire. nous sommes vraiment en retard et ne prénons pas le risque de détruire ce que nous avons obtenu. le préfet ne nous fera rien si nous ne bloquons pas la circulation. bon courage

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s