Archives quotidiennes : 03/10/2011

Lyon : Rassemblement contre la criminalisation de l’action syndicale

Appel de SUD Travail Affaires Sociales :

Par jugement en date du 29 mars 2011, Pierre JOANNY, secrétaire national du syndicat SUD Travail Affaires Sociales, a été condamné pour « injures publiques envers une administration publique » à :

– 1000 € d’amende avec sursis,
– 1 € de dommages-intérêts pour l’INTEFP,
– 1500 € au titre de ses frais d’avocat
– et 90 € de frais de justice.

Cette condamnation fait suite à une plainte de l’INTEFP, contre un texte de SUD Travail Affaires Sociales intitulé « Brûler l’INT ». Ce billet mettait en cause, de manière pamphlétaire, les conditions de vie et de formation des inspecteurs-élèves du travail, dans un contexte de sanctions répétées et de rétrogradations.

Lire la suite

Neuvième jour de grève des ouvriers de la pétrochimie à Mahshar

Free Them Now !, 3 octobre 2011 :

La grève de 6.500 ouvriers de la pétrochimie à Mahshar, au sud de l’Iran, entre dans son neuvième jour. Les travailleurs revendiquent que la direction honore sa promesse de réponde aux revendications lancées lors de la grande grève du mois d’avril de cette année, à savoir l’élimination des sociétés de sous-traitance comme intermédiaires et la délivrance de contrats de travail directs dans les trois mois. Les travailleurs se sont mis en grève puisque la direction n’a pas respecté l’accord, même après un délais supplémentaire de deux mois qui s’est terminé le 22 septembre.

Selon le Syndicat Libre des Ouvriers Iraniens, les deux représentants des travailleurs et un autre ouvrier qui avaient été arrêtés samedi et détenus par le ministère des renseignements ont été libérés. On a dit dimanche à Mohammad Bagher Bagheri, Mansoor Abbasi et Jasem Badrani qu’ils pourraient être reconvoqués au ministère des renseignements pour de nouveaux interrogatoires plus tard.

Lire la suite

Eiffel Industrie : Solidarité contre la répression anti-syndicale

Tract des sections CGT et FO d’Eiffel Industrie Artix (64) :

Une fois de plus la direction d’Eiffel Industrie voudrait mettre au pas les salariés !

Le 28 septembre 2011 à 16h15, la direction d’Eiffel Industrie à Artix fait
remettre une lettre en mains propres au délégué syndical FORCE OUVRIERE,
qui est aussi secrétaire du CHSCT.

Ce dernier est convoqué à un entretien préalable à une SANCTION
DICIPLINAIRE le 6 octobre 2011 à 9 h dans le bureau de la direction.

Le matin même au cours d’une réunion du CHSCT la direction s’est trouvée
en difficulté face aux demandes légitimes des élus, car elle ne peut fournir les
fiches de suivi des salariés exposés aux produits dangereux (CMR), qui
auraient du être établies depuis 2006. Infraction à la loi passible de poursuites
au pénal comme l’a rappelé le représentant de la CRAM invité à cette réunion.
Faut-il chercher ailleurs les véritables raisons de la direction ?

Lire la suite

ArcelorMittal Liège : la direction séquestrée et début de grève

AFP, 3 octobre 2011 :

Six membres de la direction du site de Liège (Belgique) du géant de l’acier ArcelorMittal étaient privés de liberté lundi après-midi par des représentants syndicaux et un mot d’ordre de grève a été lancé, a indiqué en fin d’après-midi un porte-parole du groupe.

Des négociations menées lundi matin entre la direction liégeoise et les syndicats sur des mesures à prendre pour compenser la prolongation de l’arrêt d’un haut fourneau ont échoué, a expliqué à l’AFP ce porte-parole, Etienne Botton.

Les syndicats nous ont dit qu’ils empêcheraient la direction de sortir tant qu’ils n’auraient pas de réponse satisfaisante à leurs demandes, a déclaré par téléphone M. Botton, en expliquant être lui-même contraint de rester dans les bâtiments de la direction.

Lire la suite

LyondellBasell : Grève et blocage reconduits sur les sites de Berre et Fos

AFP, 3 octobre 2011 :

Les salariés de la compagnie américaine LyondellBasell ont reconduit lundi pour 24 heures leur mouvement de grève et de blocage des unités de production contre la fermeture d’une raffinerie à Berre L’Etang (Bouches-du-Rhône), a constaté l’AFP.

Plusieurs centaines de personnes ont pris part au vote lors d’une assemblée générale à la mi-journée, dans le cadre de l’action entamée le 27 septembre après l’annonce du projet de fermeture.

Les représentants du personnel ont envoyé à la direction dimanche, par le biais de leurs avocats, des questions sur l’avenir du complexe dans son ensemble, mais n’ont pas obtenu de réponse pour l’instant, leur dernier contact remontant à jeudi, ont-ils déclaré.

Lire la suite

L’usine Fonderie du Poitou est à l’arrêt et bloquée

Le Monde, 3 octobre 2011 :

Première surprise pour les salariés grévistes de la Fonderie du Poitou Aluminium (FDPA) du groupe Montupet à Ingrandes, dans la Vienne : l’usine n’est plus en activité depuis lundi. La direction a pris la décision de mettre les fours à l’arrêt après que les salariés de l’usine se sont mis en grève vendredi contre un projet de baisse des salaires.

Deuxième surprise, les fours ont été déménagés durant le week-end. A l’issue de la réunion de médiation sous l’égide du préfet de la Vienne qui s’est conclue sans accord, vendredi, les salariés avaient annoncé leur intention de bloquer la FDPA dès lundi, 5 heures du matin. Arrivés sur place, les représentants syndicaux ont indiqué avoir découvert que « les fours [avaient] été déménagés durant le week-end ».

Lire la suite

Communiqué de la campagne « La saisine du Conseil des Prud’hommes doit rester gratuite », 3 octobre 2011

Blog de la campagne « La saisine du Conseil des Prud’hommes doit rester gratuite », 3 octobre 2011 :

C’est aujourd’hui, lundi 3 octobre, que commence à s’appliquer le paiement de toutes les saisies de tribunaux, y compris la saisine du conseil des prud’hommes pour laquelle il faut désormais payer 35 euros. Officiellement cette taxe a pour but de financer la présence des avocats lors des gardes à vue… on se demande bien le rapport avec les prud’hommes puisque jamais un patron n’a été placé en garde à vue ou en détention pour non-respect du code du travail ou des conventions collectives !

Lancée le 19 août, avec des moyens limités, la pétition de la campagne « La saisine du Conseil des Prud’hommes doit rester gratuite » atteint déjà plus de 8.000 signataires sur internet alors que nous arrive en plus des pétitions format papier de plusieurs villes de France. Il est à noter que parmi les signataires de la pétition ayant donné ces indications on comptait au 30 septembre 385 délégués syndicaux de tous les secteurs d’activité (militants de la CGT, de SUD,de la CFTC, de la CFDT, de FO, de la CGC…) et 81 conseillers prud’hommes.

Lire la suite

La grève continue au Crédit Mutuel

Ouest-France, 3 octobre 2011 :

Syndicats et direction sont restés en désaccord, samedi. Ce lundi matin, une assemblée générale des salariés est prévue. Explications pour mieux comprendre les raisons du conflit.

Pourquoi la grève ?

Siège social occupé, grève et agences fermées, conseil d’administration perturbé… La semaine passée a été mouvementée au Crédit Mutuel Arkéa, groupe bancaire basé au Relecq-Kerhuon, près de Brest (Finistère). Les syndicats, réunis dans une intersyndicale CGT, CFDT, SNB, UNSA et FO, dénoncent les augmentations de salaires « excessives » de certains responsables qui auraient touché « 30 % de plus en moyenne » !

Lire la suite

Grève pour les salaires sur NRJ

Télé Satellite, 3 octobre 2011 :

Selon l’intersyndicale, 85 % des journalistes locaux du groupe NRJ ont fait grève, ce lundi 3 octobre, pendant 59 minutes. Les journalistes locaux étaient appelés à débrayer de 7 heures 10 à 8 heures 09.

Pas d’antenne, pas de flashs, pas de rappels météo-trafic durant ce laps de temps. Etaient concernées les antennes de NRJ, Chérie FM et Nostalgie. A l’origine de cette mobilisation sans précédent, des demandes de hausses de salaires que les syndicats assurent être mises en perspectives par rapport au coût de la vie et aux bons résultats du Groupe NRJ. Une nouvelle réunion de négociation se tiendra mardi 4 Octobre 2011, à 10h, entre syndicats et direction

Lutte contre la vie chère à Mayotte

Mayotte Hebdo, 3 octobre 2011 :

La fin de semaine dernière a été marquée par deux réunions entre l’intersyndicale, les patrons des grands magasins, la Smart, la CCI, le conseil général ainsi que le préfet Degos afin de sortir de la crise de la vie chère qui est en train de paralyser l’économie de Mayotte. Dans la matinée de vendredi, la réunion portait sur les prix du gaz et des matériaux de construction. Salim Nahouda, le secrétaire général de la CGT-Ma, a fait deux propositions en qui concerne le prix du gaz et des matériaux de construction : « Que quelque soit le lieu ou l’on réside à Mayotte, que l’on puisse avoir le même prix pour le sable et le gravillon. On a aussi demandé à ce que les mètres cubes du gravillon soit abaissés, puisque c’est à Mayotte que c’est prélevé ».

Ce lundi, rendez-vous est de nouveau donné entre ces différents intervenants afin de tenter de trouver un accord. Le prix du gaz a aussi été discuté. « Total embouteille à Maurice et Somagaz embouteille à Mayotte à travers la société Cigma, qui est soutenue financièrement par la collectivité et qui bénéficie aussi d’une défiscalisation. On a demandé à voir les tarifs, mais ils ne veulent pas les donner. C’est une entreprise qui a le monopole, car il n’y a aucune autre entreprise qui la concurrence. On demande à ce que le prix du gaz soit abaissé à 20 € », réitère le syndicaliste.

Lire la suite