Manifestations au Portugal contre les mesures d’austérité

AFP, 1 octobre 2011 :

Des milliers de personnes ont défilé samedi après-midi à Lisbonne et Porto pour protester contre les mesures d’austérité du gouvernement, confronté à la première grande manifestation nationale depuis qu’il a pris ses fonctions en juin.

Fonctionnaires et salariés du privé venus de l’ensemble du territoire se sont rassemblés sous une forte chaleur à l’appel de la CGTP, la principale confédération syndicale, pour protester contre « l’appauvrissement et les injustices », conformément au mot d’ordre de cette journée d’action.

« Contre les injustices », « Non à la hausse des prix », « Non à la destruction des services de santé », « Pour de meilleures conditions de travail », pouvait-on lire sur des dizaines de pancartes et affiches brandies par les manifestants qui ont défilé sur la principale artère de Lisbonne.

En milieu d’après-midi, aucune estimation sur le nombre de participants n’avait été communiquée.

Troisième pays après la Grèce et l’Irlande à bénéficier d’une assistance financière, le Portugal s’est engagé auprès de l’Union européenne (UE) et du Fonds monétaire international (FMI) sur un rigoureux programme d’austérité afin de réduire son déficit, assainir les finances publiques et relancer l’économie.

Pour y parvenir le gouvernement de droite de Pedro Passos Coelho, issu des élections de juin dernier, a déjà mis en oeuvre une série de mesures drastiques: une taxe extraordinaire sur les revenus, diverses hausses d’impôts, une baisse des prestations sociales, des privatisations ou encore le maintien du gel des salaires et des embauches des fonctionnaires.

Si la politique du gouvernement de droite, au pouvoir depuis juin, était la première visée par les slogans des manifestants, les créanciers du Portugal de l’UE et du FMI étaient également fortement critiqués.

« Assez de Troïka » et « Non à l’ingérence du FMI », proclamait une banderole en lettres rouges portée par des manifestants arborant des autocollants portant l’inscription: « Nous disons non à ce programme d’agression ».

Employés de la poste, salariés de la compagnie aérienne TAP Portugal ou professionnels de la santé ont également exprimé leur opposition au programme de privatisation du gouvernement prévu dans le plan de sauvetage du Portugal.

« Le programme du gouvernement est une attaque frontale contre les droits des salariés », a expliqué à l’AFP Rafael Louro, un fonctionnaire du ministère des Finances un mégaphone à la main, rappelant notamment le projet de ramener les indemnités de licenciement de 30 à 20 jours de salaire par année travaillée.

« Je lutte non seulement pour mes droits mais également pour les droits de mes enfants et de mes petits-enfants », a confié un peu plus loin une retraitée qui s’est rendue à Lisbonne dans l’un des nombreux bus affrétés par les organisateurs pour acheminer les manifestants des différentes régions du pays.

Une réponse à “Manifestations au Portugal contre les mesures d’austérité

  1. Pingback: Préparation d’une journée de grève générale au Portugal | Solidarité Ouvrière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s