Archives quotidiennes : 29/09/2011

Athènes : Blocage des portes du ministère des Finances

Reuters, 28 septembre 2011 :

Les représentants de la « troïka » des bailleurs de fonds de la Grèce ont repris leurs discussions destinées à vérifier si Athènes mène les réformes auxquelles est conditionné le versement de l’aide octroyée au pays.

Les premiers entretiens avec les représentants de l’Union européenne, de la Banque centrale européenne et du Fonds monétaire international se sont déroulés dans un climat « positif et créatif », a déclaré le ministère grec des Finances dans un communiqué.

Le retour des inspecteurs, qui avaient brusquement quitté Athènes au début du mois, intervient après l’annonce par les autorités grecques de nouvelles coupes budgétaires et de hausses d’impôt destinées à obtenir le déblocage d’une sixième tranche d’aide de huit milliards d’euros.

Lire la suite

Coquelles (59) : grève à Eurotunnel

Environ deux cents salariés d’Eurotunnel ont entamé ce matin une vaste opération escargot qui perturbe les accès au centre commercial Cité-Europe.

Une bonne centaine de salariés d’Eurotunnel ont entamé ce matin une vaste opération escargot qui perturbe les accès au centre commercial Cité-Europe. Cette manifestation organisée par l’intersyndicale FO-CGT fait suite à deux autres mouvements, fin août et mi-septembre. Les revalorisations salariales, mais aussi une dégradation du dialogue social, sont au coeur des revendications des grévistes. Le mouvement n’a pas eu d’incidence sur le trafic. Mais depuis le milieu de l’après-midi, un ralentissement est constaté au niveau du trafic fret, provoquant des perturbations au niveau de la circulation sur l’A16.

Troisième jour de grève au Crédit mutuel-Arkéa à Brest

Ouest-France, 29 septembre 2011 :

Après avoir passé la nuit dans les locaux du siège au Relecq-Kerhuon (Finistère), les grévistes ont bloqué ce matin l’entrée des parkings du site avant de les ouvrir en vue d’une nouvelle assemblée générale. Mot d’ordre : ouverture des négociations sur la base d’une revalorisation salariale. Ils ont ensuite pénétré dans la salle du conseil d’administration où se tenait une réunion en présence de Jean-Pierre Denis, le président. Ils sont restés mobilisés toute la matinée. Les délégués syndicaux ont refusé une ouverture de « discussion », estimant qu’il faut « une réelle négociation ».

LyondellBasell : Reconduction de la grève à la raffinerie de Berre

AFP, 29 septembre 2011 :

Les salariés de LyondellBasell ont voté jeudi la reconduite pour 24 heures de leur grève avec blocage sur l’ensemble des unités du groupe à Berre (Bouches-du-Rhône), en raison du projet de fermeture de la raffinerie, a constaté un journaliste de l’AFP. Réunis à la mi-journée en assemblée générale, ils ont voté la reconduite du mouvement à une large majorité.

Mercredi soir, des représentants du personnel ont été reçus par la direction de LyondellBasell. Mais les discussions achoppent sur la demande de non-fermeture de la raffinerie, ont-ils expliqué. Les salariés réclament aussi une étude de viabilité économique du site pétrochimique, avec et sans raffinerie, car ils craignent que le complexe, sans raffinerie, ne soit pas rentable et donc pas viable. Certains disaient jeudi s’attendre à « un mouvement dur et long ».

Lafarge : Les ouvriers continuent leur grève de la faim

RFI, 29 septembre 2011 :

Depuis dix jours, 12 salariés du groupe Lafarge Ciment observent une grève de la faim devant le siège de l’activité cimenterie du groupe à Saint Cloud, en région parisienne. Ils manifestent contre la fermeture de leur usine de 74 salariés sur le site de Frangey dans l’Yonne.

La direction considère que l’usine n’est plus rentable, en raison à la fois d’une surcapacité des fours et d’un coût de production trop élevé. Annoncée en mai la fermeture devrait être effective en 2013. Un comité central d’entreprise doit se tenir ce jeudi 29 septembre 2011 au cours duquel le site Frangey sera évoqué.

GSK : Le travail a repris à Wavre et Rixensart

RTL Infos, 29 septembre 2011 :

Le travail a repris cette nuit sur les site de production de GSK à Rixensart et Wavre. Réunis en assemblée générale, les ouvriers des premières pauses ont approuvé le préaccord conclu mercredi soir entre la direction et les syndicats.

Les syndicats défendent la proposition devant leurs affiliés, celui-ci contenant des avancées en matière de pouvoir d’achat, de mobilité et de rapprochement des statuts entre ouvriers et employés. Des assemblées générales seront encore organisées jeudi sur les sites de Rixensart, Wavre et Gembloux pour les travailleurs de chaque pause. Le travail avait été interrompu lundi sur les trois sites de GSK, les ouvriers estimant que dans le cadre du renouvellement de la convention collective, la direction ne formulait pas de propositions allant assez loin dans le sens de leurs revendications. Après trois jours de grève, un préaccord qualifié d’équilibré tant par la direction que par les représentants du personnel a été conclu mercredi soir.

Allemagne : Grève d’avertissement chez Airbus

Les Echos, 29 septembre 2011 :

Après la France l’an dernier, l’Allemagne pourrait valoir cet automne à Airbus un nouveau conflit social. Le syndicat IG Metall a appelé hier à une « grève d’avertissement » sur les sites allemands de la filiale d’EADS. En tout, 16.000 salariés de l’avionneur européen sont concernés, dans les quatre usines situées à Brème, Buxtehude, Hambourg et Stade.

Airbus et les représentants des salariés discutent depuis un an et demi de la prochaine convention collective, qui devrait être un « pacte sur l’emploi ». Mais, après avoir traîné en longueur, ces négociations ont été interrompues vendredi dernier. IG Metall ne veut pas revenir à la table des négociations « sans que les salariés puissent faire pression », expliquent les responsables syndicaux. D’où cette menace de grève, pour laquelle aucune date n’a encore été fixée. Airbus entend de son côté aller en justice pour combattre « de toutes ses forces » les projets du syndicat. « Les grèves d’avertissement ne reposent sur aucune base légale », affirme un porte-parole. La convention collective en vigueur court jusqu’à la fin 2012 et elle n’a pas encore été dénoncée.

Lire la suite