Grève et manifestation contre la vie chère à Mayotte

AFP, 27 septembre 2011 :

Des inci­dents ont fait cinq bles­sés légers mardi en marge de mani­fes­ta­tions qui ont réuni entre 900 et 3.500 per­sonnes contre la vie chère à Mamoudzou, la capi­tale de Mayotte.

Manifestation du 21 septembre

Les syn­di­ca­listes ont dénoncé des pro­vo­ca­tions des forces de l’ordre qui, vou­lant à tout prix dis­per­ser la foule, ont lancé des fumi­gènes puis des gaz.

La police de son côté a indi­qué avoir dû uti­li­ser des bombes lacry­mo­gènes à la suite de jets de pierre par des jeunes de Kaweni, un des quar­tiers sen­sibles de Mayotte.

Parmi les cinq bles­sés figure un agent de la bri­gade anti-criminalité (BAC).

Les mani­fes­ta­tions ont ras­sem­blé entre 900 per­sonnes selon la pré­fec­ture, et 3.500 per­sonnes, selon les orga­ni­sa­tions syn­di­cales, en par­ti­cu­lier le secré­taire géné­ral de la CGTMa Salim Naouda. Les orga­ni­sa­tions syn­di­cales et les asso­cia­tions des consom­ma­teurs avaient lancé une grève géné­rale contre la vie chère à par­tir de 07H30 locales.

Deux mani­fes­ta­tions, venant l’une du sud l’autre du nord de la capi­tale, se sont retrou­vées au centre-ville, devant l’embarcadère de la barge en Grande Terre, après avoir ralenti la cir­cu­la­tion sans vrai­ment la per­tur­ber ni la bloquer.

« Tous ensemble », comme on pou­vait lire sur cer­tains tee-shirts et ban­de­roles, les dif­fé­rents groupes réunis ont déferlé ensuite vers Kaweni où se trouve notam­ment la zone indus­trielle, pou­mon des acti­vi­tés écono­miques et sociales de l’île. Les forces de l’ordre ayant reçu l’ordre de les en empê­cher, la ten­sion a monté de part et d’autre.

« Ni la police, ni la pré­fec­ture n’étaient au cou­rant de l’itinéraire de la mani­fes­ta­tion. Les forces de l’ordre ont donc décidé de s’opposer à toute manoeuvre sus­cep­tible de para­ly­ser la cir­cu­la­tion », a déclaré à l’AFP le capi­taine Charmane Chamassi, res­pon­sable de la com­mu­ni­ca­tion de la police nationale.

Les orga­ni­sa­teurs ont décidé de recon­duire leur mou­ve­ment mercredi.

Par ailleurs, des syn­di­cats d’enseignants ont relayé le mot d’ordre natio­nal de pro­tes­ta­tion contre la sup­pres­sion des postes. La CGT Educ’Action, Sud éduca­tion et FNERC ont décidé d’associer leurs reven­di­ca­tions à celles de la lutte contre la vie chère.

« Nous dénon­çons la casse de l’Education natio­nale que nos diri­geants rêvent de pour­suivre pour mieux vendre l’apprentissage ou les for­ma­tions pri­vées », a déclaré Roger Combaul de la CGT Educ’Action.

D’autres orga­ni­sa­tions syn­di­cales ont mani­festé devant le vice-rectorat.

Une réponse à “Grève et manifestation contre la vie chère à Mayotte

  1. COMME D’HABITUDE QUAND CE SONT LES MAHORAIS QUI MANIFESTENT, LES FORCES DE L’ORDRE SONT LA POUR PROVOQUER ET SE BATTRE, APRÈS QUAND ON SE DÉFEND, ILS VIENNENT POUR FAIRE DES ARRESTATIONS ET NOUS METTRE EN PRISON. EN REVANCHE QUAND CE SONT LES AUTRES COMME PAR EXEMPLE QUAND LES CLANDESTIN ONT MANIFESTE ET AGRESSE LES GENS PENDANT TOUTES UNE JOURNÉE A L’ÉPOQUE DE MOHAMED BACAR, LES FORCES DE L’ORDRE ÉTAIENT ABSENT ET CE N’EST PAS NORMAL. MÊME CHEZ NOUS ON NOUS FAIT SUBIR DU RACISME ET DE LA DISCRIMINATION. C’EST INACCEPTABLE, on veut nous intimider pour nous empêcher de réclamer nos droits et jamais ça ne marchera car on va continuer à nous battre. On gaz nos parents et on ne va pas l,accepter longtemps. On est fatigué de toujours devoir nous exiler pour bénéficier des droits comme tous les français et pendant ce temps là Mayotte se remplie d’étrangers qui réclament des droits de l’homme et d’asile et avec des supporteurs. On veut les mêmes droits que les autres français chez nous, pas seulement le droit de voter et de se faire totocher.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s