Archives quotidiennes : 26/09/2011

ArcelorMittal : Assemblée des travailleurs à Liège

RTC, 26 septembre 2011 :

Les travailleurs du haut-fourneau B, exploité par ArcelorMittal, à Liège, se sont réunis lundi matin pour évoquer la situation de l’entreprise. « Les travailleurs sont scandalisés par les méthodes de l’entreprise qui ne respecte pas les accords », souligne David Camerini, président de la délégation CSC chez ArcelorMittal. « Deux éléments nous inquiètent: le fait que la direction veuille se passer des travailleurs temporaires, alors que sans eux, on ne peut pas redémarrer, et l’avenir de la sidérurgie à plus long terme. La situation est pire qu’en 2009, où le chaud était à l’arrêt. Ici, en plus du chaud, le froid est sous perfusion, nous craignons son arrêt. »

Les syndicats réclament la mise en place d’un schéma industriel et la désignation de deux bureaux d’expertises chargés de faire le point sur la sidérurgie dans la région liégeoise. Vendredi, ils ont rencontré le ministre wallon de l’économie, Jean-Claude Marcourt, pour lui demander la mise sur pied de réunions tripartites associant le gouvernement wallon, la direction du groupe et les syndicats. Un préavis de grève a été déposé, mais des assemblées du personnel auront encore lieu sur les autres sites de l’entreprise mercredi.

Les syndicats attendent d’avoir rencontré tous les travailleurs pour fixer un plan d’actions.

GSK: arrêt de travail spontané du personnel ouvrier

RTBF, 26 septembre 2011 :

Les ouvriers occupés sur les sites de Rixensart et Wavre du groupe pharmaceutique GSK sont en arrêt de travail depuis lundi midi. Un mouvement spontané confirmé par la CSC et la FGTB, qui négocient actuellement le renouvellement des conventions collectives dans l’entreprise. Les ouvriers ont décidé de débrayer pour protester contre certaines propositions de la direction.

« Dans le cadre des négociations de la convention, nous avons constaté un désaccord avec la direction. Nous avons soumis les propositions de l’employeur au personnel et les ouvriers ont décidé de stopper le travail. Nous en sommes là, on attend un nouveau contact avec la direction : le travail est arrêté mais ce n’est pas une grève et nous restons ouverts à discussion », confirme Marc Demeyer, permanent syndical à la CSC.

Lire la suite

La Couronne : Grève chez Lafarge en solidarité avec les ouvriers de Frangey

Charente Libre, 26 septembre 2011 :

Par solidarité avec leurs collègues de l’usine de Frangey, qui fermera ses portes en 2013 dans l’Yonne, une vingtaine des 120 salariés de la cimenterie Lafarge de La Couronne se sont mis en grève pour 24 heures ce matin à partir de 4 heures.

«Ce n’est pas beaucoup, alors que douze de nos collègues et le maire de Frangey sont en grève de la faim devant le siège de Lafarge ciments à Saint-Cloud», reconnaît Olivier Texier, le secrétaire CGT du comité d’entreprise de La Couronne.

Lire la suite

Bolivie : Dispersion d’une marche d’indigènes

AFP, 26 septembre 2011 :

La police bolivienne a dispersé par la force un millier d’Indiens amazoniens, qui réalisaient depuis un mois une marche de protestation vers La Paz, une intervention qui a fait quelques blessés, a constaté à Yucumo, dans le nord-est de la Bolivie.

La police a fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser les marcheurs qui campaient aux abords du village de Yucumo, où existait un risque d’affrontement avec des contre-manifestants, partisans du gouvernement, qui avaient érigé un barrage pour bloquer la marche.

La police est aussi intervenue pour lever ce barrage routier, situé à quelques centaines de mètres des marcheurs. Un bilan de l’intervention contre les marcheurs n’était pas disponible dans un premier temps, mais des médias locaux ont évoqué plusieurs blessés légers.

Lire la suite

Solidarité avec les femmes dans les révolutions au Maghreb et au Proche-Orient

Table Rase est membre du Collectif de Solidarité avec les femmes dans les révolutions au Maghreb et au Proche-Orient. Ce collectif s’est créé sur Lyon en avril 2011, à l’initiative du Planning Familial, avec l’idée de donner la parole aux femmes des différents pays qui ont été secoués par la vague de révoltes au Maghreb et au Proche-Orient. Que ce soit en Tunisie, en Égypte, en Libye, au Maroc, en Irak et même en Iran, les femmes ont participé massivement aux mouvements de contestations qui dans certains pays ont réussi à faire tomber leur dictateur.

Elles ont défilé côte à côte avec les hommes, ont crié les mêmes slogans, ont jeté les mêmes pierres pour plus de démocratie, de liberté, de justice et pour la fin de la misère. Contre les forces réactionnaires qui ont été jusqu’à les attaquer physiquement quand elles manifestaient pour l’égalité entre hommes et femmes, pour en finir avec l’oppression masculine, elles se sont dressées et leur ont jeté à la face leur aspiration légitime à plus de liberté et d’égalité.

Le Collectif de Soutien aux femmes en Révolutions a choisi de les inviter à venir nous parler de leur combat dans leur pays. En tant que militante féministe, syndicaliste, bloggueuse, journaliste ou avocate, elles ont toutes quelque chose à nous dire sur la lutte courageuse des femmes contre la double oppression dont, partout dans le monde, elles sont victimes. Loin du stéréotype de la femme arabe recluse chez elle, elles nous montrent comment les femmes s’organisent pour lutter pour leurs droits, qui sont ceux de l’humanité entière.

Lire la suite