Archives quotidiennes : 16/09/2011

Hénin-Carvin (62) : une grève administrative silencieuse chez les directeurs d’école

L’effet est moins visible que lors des grandes grèves de l’Éducation nationale mais pourtant, depuis la rentrée, la plupart des directeurs et directrices des écoles maternelles et élémentaires du secteur sont en grève administrative. Le concept ? Ne pas répondre aux sollicitations du rectorat concernant les chiffres des effectifs, les statistiques et diverses enquêtes. Entre autres. La principale raison de cette grève est la suppression des assistantes d’éducation et surtout des aides administratives annoncée en juillet dernier. Des aides (EVS, emploi vie scolaire) que les directeurs avaient obtenu en 2006 après une grève administrative de plus de cinq ans.

Suicide d’une postière à Paris : les syndicats du site appellent à une grève

AFP, 16 septembre 2011 :

Au lendemain du suicide d’une postière au centre financier de la Poste à Paris, les syndicats CGT, SUD, FO et CFDT ont lancé vendredi un appel à la grève à l’adresse des quelque 1.500 agents du site, dénonçant réorganisations en série et suppressions d’emplois.

A l’issue d’une assemblée générale vendredi, les salariés du centre se sont prononcés massivement en faveur de cette grève prévue le jeudi 22 septembre, a indiqué Régis Blanchot (SUD) à l’AFP.

Jeudi, une salariée de 52 ans, célibataire, s’est défenestrée du 4è étage du bâtiment situé dans le XVe arrondissement. En congé longue maladie, elle avait repris ses fonctions il y a trois semaines, avant d’être de nouveau arrêtée une semaine plus tard, après un accident de travail. Elle avait repris le travail le matin même.

Lire la suite

Montpellier : Solidarité contre la répression

Appel de la CNT de l’Hérault :

Contre la répression la solidarité est notre arme
Soutenons Giorgos le 22 Septembre

Le 21 Octobre 2010, dans le cadre de l’intensification de la lutte contre la casse des retraites de l’automne dernier, le collectif interprofessionnel contre la réforme des retraites, a décidé d’occuper partiellement l’Agence Pôle Emploi de l’avenue de Toulouse à Montpellier.

A cette période, le mouvement se radicalisait et les actions de blocage de l’économie s’intensifiaient, se généralisant dans tout le pays. Durant cette même période l’État a décidé de passer à la contre-offensive. S’appuyant sur les discours de médias qui parlent des « casseurs » ou qui inventent une autre catégorie de « casseurs » (celles et ceux qui bloquent), le premier ministre condamne « l’intimidation, les blocages et la violence » synonyme selon lui de «négation de la démocratie et du pacte républicain ». Et le porte parole du gouvernement assure que celui ci « ne laissera pas bloquer le pays par les piquets de grèves. »

Lors de cette action, des tracts ont été diffusés afin d’informer et de mobiliser les chômeurs et chômeuses comme les salarié-e-s du Pôle Emploi. Les discussions ont permis de nouer des contacts. Il a été décidé par la suite de partir en manifestation sur l’avenue de Toulouse.

Lire la suite

Séquestration de la direction chez Alcan Softal à Ham

Dernières Nouvelles d’Alsace, 16 septembre 2011 :

Deux responsables du groupe de transformation d’aluminium Constellium et trois dirigeants d’usine sont retenus par des salariés aujourd’hui sur le site de Ham (Somme), menacé par un plan social qui concerne 127 postes sur 200.

Les syndicats se montraient déterminés à faire durer cette séquestration tout le week-end.

A l’issue d’une réunion sur ce plan social, des employés de l’usine Alcan Softal, qui produit des profilés en aluminium, ont empêché les dirigeants de sortir vers 10h, a précisé Benoît Merelle, délégué syndical CFTC (majoritaire).

Lire la suite

Tabriz : Lourdes peines de prison contre des défenseurs des droits des travailleurs

Freedom Messenger, 16 septembre 2011, traduction Révolution en Iran :

Shahrokh Zamani, Mohammad Jarahi, Nima Pouryaghoub et Sasan Vahebivash sont des étudiants et des militants pour les droits des travailleurs de la ville de Tabriz. La branche 1 du Tribunal Révolutionnaire de Tabriz a condamné ces quatre personnes à un total de 22 ans 1/2 de prison alors qu’un cinquième accusé était acquitté.

Selon la Maison des Droits Humains en Iran, le premier accusé, Shahrokh Zamania été condamné à 10 ans de prison pour « création de groupes contre le régime » auxquels s’ajoute un an de prison pour « propagande contre le régime », soit en tout 11 ans de prison.

Le deuxième accusé, Mohammad Jarahi,a été condamné à 5 ans de prison pour « organisation d’un groupe contre le régime ». Le troisième accusé, Nima Pouryaghoub, a été condamné à 5 ans de prison pour « organisation d’un groupe contre le régime » et à une année de prison pour « propagande contre le régime », soit un total de 6 ans de prison.

Lire la suite

Une pétition contre la franchise de 35 euros pour intenter une action aux prud’hommes

Un article sur notre campagne « La saisine du conseil des prud’hommes doit rester gratuite » publié par le site du journal Viva le 6 septembre 2011 :

Vous avez été licencié abusivement ? Vous êtes victime de harcèlement, victime du travail (accident ou maladie professionnelle) et vous voulez intenter une action contre votre employeur devant un conseil de prud’hommes ?

A partir du 1er octobre 2011, toutes les victimes du travail, comme les particuliers qui veulent avoir recours aux tribunaux commerciaux, sociaux ou civils, devront s’acquitter d’une taxe de 35 euros en déposant plainte. De même, donc, pour engager une procédure de divorce.

Un ticket modérateur pour financer la réforme de la garde à vue

Instaurée cet été par la la Loi de finances rectificative de 2011, et largement dénoncée par le syndicat des avocats de France, ce coût d’accès à la justice a été justifié par la réforme de la garde à vue. Rappelons que la Cour de justice européenne a imposée à la France de revoir son système de garde à vue, qui allait contre les droits de l’homme puisque les personnes placées, souvent très abusivement, en garde-à-vue n’avaient pas droit systématiquement à un avocat. La présence d’un avocat, éventuellement commis d’office, a donc été, de force, rendue obligatoire. Mais, du coup, la rémunération de ces avocats se fait sur le dos des contribuables-justiciables. Une mesure qui va exonérer l’Etat d’une dépense de quelque 158 millions d’euros.

Lire la suite

Égypte : la législation d’urgence une menace pour les droits humains

Amnesty International, 15 septembre 2011 :

L’extension de la législation d’urgence par les autorités militaires égyptiennes constitue la pire érosion des droits humains depuis la démission du président Hosni Moubarak cette année, a souligné Amnesty International jeudi 15 septembre.

Le Conseil suprême des forces armées a élargi cette semaine l’application de la législation d’urgence de l’ère Moubarak à la suite d’affrontements entre manifestants et forces de sécurité à l’ambassade d’Israël vendredi 9 septembre. Ces événements auraient fait trois morts et ont donné lieu à quelque 130 arrestations.

Restreinte en 2010 aux infractions liées au terrorisme et aux stupéfiants, la législation d’urgence a aujourd’hui retrouvé son champ d’application originel, qui couvre des faits comprenant les perturbations de la circulation, le blocage de routes, la diffusion de rumeurs, la détention et le commerce d’armes, ainsi que les « atteintes à la liberté de travailler », selon des déclarations officielles.

Lire la suite